Football : Sochaux débouté, Sochaux éradiqué

Publié le 04/08/2023 - 08:24
Mis à jour le 04/08/2023 - 08:36

Le financier Romain Peugeot jette l’éponge et a renoncé jeudi  3 aout à reprendre le FC Sochaux Montbéliard (FCSM), menacé de faillite, après le rejet d'un recours du club de football devant la justice administrative pour tenter d'obtenir son maintien en Ligue 2. L'absence de Sochaux profite finalement à Annecy, repêché en Ligue 2.

 © Site FCSM
© Site FCSM

L'arrière-petit-fils du fondateur du club quasi-centenaire avait réuni plusieurs millions d'euros pour tenter de garantir l'avenir du FCSM, que souhaite abandonner son actionnaire chinois. 

Mais ce projet n'est pas viable hors de la Ligue 2, a-t-il fait savoir dans un communiqué. "Nous venons de prendre connaissance de la décision du tribunal administratif de Paris en date du 3 août 2023 qui refuse d'examiner la requête du FCSM au motif que l'urgence n'est pas démontrée, ce alors que le championnat de Ligue 2 débute ce samedi", a annoncé M. Peugeot, financier installé à Londres et âgé de 33 ans.

Une "immense déception"

Évoquant "une immense déception", le groupe d'investisseurs fédéré par Romain Peugeot "ne peut que regretter que son projet financé en totalité (...) ne soit pas pris en compte, en dépit des pièces communiquées le démontrant".

Un premier recours devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) avait déjà été rejeté mardi, poussant un peu plus le club vers le dépôt de bilan. Le FCSM avait en conséquence saisi en référé la justice administrative juste avant la reprise du championnat. 

Le dépôt de bilan semble inévitable

La vente du FCSM survenus quelques jours plus tôt au profit de Romain Peugeot pour 1€ symbolique est donc annulée et le club sochalien reste donc toujours la propriété du groupe immobilier chinois Nenking, en grande difficulté financière. "C'est maintenant à cet actionnaire qu'il appartient de prendre ses responsabilités", selon le communiqué de Romain Peugeot. 

Les responsables chinois ayant déjà évoqué le fait de ne pas vouloir défendre un budget pour le championnat National 1, le club devrait être sur le point d’annoncer d’ici peu le dépôt de bilan et par conséquent la perte de son statut professionnel. Une décision qui entraînerait également la suppression de 150 emplois. Le club a fait savoir qu’il communiquerait "ultérieurement sur les échéances à suivre".

© Facebook Team FCSM

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Éco-quartier : le tribunal administratif rejette le recours introduit par Les Jardins des Vaîtes

L’association demandait l’annulation de la décision par laquelle la présidente de Grand Besançon Métropole a refusé d’inscrire à l’ordre du jour du conseil communautaire l’abrogation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Besançon, a-t-on appris jeudi 11 avril 2024.

Maltraitance animale dénoncée par L214 : un employé d’abattoir condamné à du sursis dans l’Yonne

Un employé d'un élevage de porcs de l'Yonne a été condamné jeudi 11 avril 2024 à 1.000 euros d'amende avec sursis pour "mauvais traitement envers un animal" après la dénonciation par l'association L214 de "sévices" incluant l'agonie d'une truie assommée à coups de masse.

Daval : le procureur requiert la relaxe pour les faits de dénonciation calomnieuse

Lors du procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathan Daval, qui purge actuellement une peine de prison de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, le procureur de la république Étienne Manteaux a finalement requis la relaxe mercredi 10 avril 2024 au tribunal correctionnel de Besançon. 

Renforts pour la justice : combien de recrutements supplémentaires pour Besançon d’ici 2027 ?

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux et ministre de la Justice, s’est rendu au tribunal judiciaire d’Annecy le 28 mars 2024 pour dévoiler la répartition des effectifs supplémentaires au sein de chaque cour d’appel et de chaque tribunal judiciaire. À Besançon, 21 effectifs supplémentaires sont prévus entre le tribunal judiciaire et la cour d'appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.1
nuageux
le 25/04 à 15h00
Vent
3.82 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
41 %