Francéole, fabricant de mâts éoliens, obtient un délai pour trouver un repreneur

Publié le 07/07/2017 - 07:15
Mis à jour le 07/07/2017 - 07:15

Francéole, fabricant bourguignon de mâts éoliens métalliques en redressement judiciaire depuis le 17 mai, a jusqu'au 24 juillet 2017 pour trouver un repreneur qui maintiendra tout ou partie de ses 160 emplois, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

capture_decran_2017-07-06_a_23.14.08.jpg
© franceeole capture
PUBLICITÉ

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a prolongé jeudi la période d'observation, fixant la prochaine audience au 7 septembre mais se réservant la possibilité de l'avancer en cas d'absence d'offre à la date limite du 24 juillet, a précisé Jérémy Bertrand, délégué CGT et représentant du personnel. Aucune offre ferme n'avait été déposée mardi 27 juin, première date butoir, pour les deux sites de l'entreprise basée à Longvic (Côte-d'Or), près de Dijon, et au Creusot (Saône-et-Loire).

 "Les discussions sont toujours en cours" avec un repreneur potentiel, l'entreprise de BTP Baudin-Châteauneuf, a dit une source proche du dossier. Inquiets pour l'avenir de leur entreprise, les salariés ont entamé mercredi une grève "illimitée", avec plusieurs débrayages par jour, suivie par 75 à 80% des effectifs, a-t-on appris de sources concordantes, syndicales et proche de la direction. "Nous voulons préserver l'emploi sur les deux sites dans l'absolu, même si l'on sait que ce ne sera sans doute pas le cas, et nous voulons que les salariés licenciés soient accompagnés" de manière adéquate, a dit le syndicaliste Jérémy Bertrand.

L'entreprise a réalisé 29 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016. Sa trésorerie couvre ses besoins jusqu'à fin septembre-début octobre. L'entreprise évolue dans un environnement "extrêmement difficile", a informé la direction dans un communiqué, pointant le coût de la main d'oeuvre, une surcapacité de production en Europe, une directive européenne "favorisant des importations extra-européenne", notamment de Chine, et l'incertitude tarifaire sur la revente d'électricité éolienne.  "L'effondrement des prix de vente subie depuis deux ans ne permet plus aujourd'hui à Francéole de survivre seule", précise la direction.

 Info +

Francéole est née fin 2012 de la reprise par le groupe Pélican Venture de deux entreprises distinctes: SIAG France, au Creusot, et Céole, à Longvic. A l'époque, les deux fabricants de mâts avaient déjà été placés en redressement judiciaire, touchés par le recul du marché de l'éolien, notamment en raison de l'incertitude sur le tarif d'achat de l'électricité éolienne terrestre par EDF. 

Jean-Pierre Gorgé, président de Pélican Venture, avait fixé comme objectif en 2013 qu'un mât sur deux installés en France sorte des usines de Francéole. Depuis quatre ans, ce ratio plafonne à 30%.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.08
nuageux
le 22/10 à 21h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %

Sondage