Fusion Bourgogne-Franche-Comté: Sauvadet tacle Joyandet et appelle à l'union de la droite et du centre

Publié le 08/04/2015 - 11:25
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

Le président UDI du conseil départemental de Côte-d'Or, François Sauvadet, a appelé mardi à "l'union de la droite et du  centre" pour les régionales en Bourgogne-Franche-Comté, où Alain Joyandet (UMP) est candidat depuis le mois de décembre. Pour Sauvadet, cette annonce est selon lui "prématurée,  inopportune, maladroite et qui divise". Rien que ça !

5AlainJoyandet004.JPG
Alain Joyandet est parti le premier... ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Dans une tribune, cosignée par « une centaine » de parlementaires et élus UMP et UDI de Bourgogne et de Franche-Comté, François Sauvadet estime que « les élections départementales des 22 et 29 mars 2015 resteront marquées par une sanction sévère du gouvernement socialiste et de sa majorité, mais aussi par la présence d’un vote extrémiste élevé ».

« Face à cette situation, l’union de la droite et du centre n’est plus une option, mais une obligation pour toutes les échéances et notamment la prochaine, les élections régionales », ajoute le député de Côte-d’Or. « La division est un facteur de trouble, pour les électeurs comme pour les élus et les militants », dénonce celui qui a été désigné par l’UDI comme chef de file en Bourgogne-Franche-Comté pour les élections régionales de décembre.

Sauvadet : « La meilleure solution consiste à préparer le plus tôt possible ce rassemblement »

 Mais la tête de liste en Bourgogne-Franche-Comté est fortement disputée à droite, le Franc-Comtois UMP Alain Joyandet ayant annoncé sa candidature dès décembre, François Sauvadet dénonçant alors une « annonce prématurée, inopportune et maladroite qui divise »« Pour les prochaines échéances électorales, UMP, UDI et divers droite devront s’entendre pour proposer une alternative politique commune équilibrée, respectueuse de nos sensibilités et représentative de nos mouvements », assure François Sauvadet.

« La meilleure solution consiste à préparer le plus tôt possible ce rassemblement (…) plutôt que de le bricoler dans les marchandages d’entre-deux-tours, comme la gauche a l’habitude de procéder », poursuit-il, ajoutant que « la dynamique insufflée par les listes d’union au premier tour est la condition de la victoire au second tour ».

Info +

Alain Joyandet, candidat de l’UMP à l’élection régionale en Franche-Comté en 2010, s’était incliné face à la candidate PS Marie-Guite Dufay. François Sauvadet a déjà été tête de liste pour les régionales en Bourgogne en 2004 et 2010. Il avait été battu par Jean-Pierre Soisson et François Patriat

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Port du voile par les accompagnatrices scolaires : un projet de loi soutenu par Alain Joyandet sera examiné au Sénat

Le Palais du Luxembourg examinera le mardi 29 octobre 2019 une proposition de loi à l'initiative du groupe Les Républicains, qui sera défendue par Jacqueline Eustache-Brinio avec le plein soutien d'Alain Joyandet. L'objet est de fixer dans le droit l'obligation pour toutes les personnes qui concourent au service public de l'éducation nationale "de faire preuve d'une totale neutralité religieuse".

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.6
légère pluie
le 21/10 à 18h00
Vent
1.06 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
97 %

Sondage