Fusion Bourgogne-Franche-Comté: Sauvadet tacle Joyandet et appelle à l’union de la droite et du centre

Publié le 08/04/2015 - 11:25
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

Le président UDI du conseil départemental de Côte-d'Or, François Sauvadet, a appelé mardi à "l'union de la droite et du  centre" pour les régionales en Bourgogne-Franche-Comté, où Alain Joyandet (UMP) est candidat depuis le mois de décembre. Pour Sauvadet, cette annonce est selon lui "prématurée,  inopportune, maladroite et qui divise". Rien que ça !

5AlainJoyandet004.JPG
Alain Joyandet est parti le premier... ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Dans une tribune, cosignée par « une centaine » de parlementaires et élus UMP et UDI de Bourgogne et de Franche-Comté, François Sauvadet estime que « les élections départementales des 22 et 29 mars 2015 resteront marquées par une sanction sévère du gouvernement socialiste et de sa majorité, mais aussi par la présence d’un vote extrémiste élevé ».

« Face à cette situation, l’union de la droite et du centre n’est plus une option, mais une obligation pour toutes les échéances et notamment la prochaine, les élections régionales », ajoute le député de Côte-d’Or. « La division est un facteur de trouble, pour les électeurs comme pour les élus et les militants », dénonce celui qui a été désigné par l’UDI comme chef de file en Bourgogne-Franche-Comté pour les élections régionales de décembre.

Sauvadet : « La meilleure solution consiste à préparer le plus tôt possible ce rassemblement »

 Mais la tête de liste en Bourgogne-Franche-Comté est fortement disputée à droite, le Franc-Comtois UMP Alain Joyandet ayant annoncé sa candidature dès décembre, François Sauvadet dénonçant alors une « annonce prématurée, inopportune et maladroite qui divise »« Pour les prochaines échéances électorales, UMP, UDI et divers droite devront s’entendre pour proposer une alternative politique commune équilibrée, respectueuse de nos sensibilités et représentative de nos mouvements », assure François Sauvadet.

« La meilleure solution consiste à préparer le plus tôt possible ce rassemblement (…) plutôt que de le bricoler dans les marchandages d’entre-deux-tours, comme la gauche a l’habitude de procéder », poursuit-il, ajoutant que « la dynamique insufflée par les listes d’union au premier tour est la condition de la victoire au second tour ».

Info +

Alain Joyandet, candidat de l’UMP à l’élection régionale en Franche-Comté en 2010, s’était incliné face à la candidate PS Marie-Guite Dufay. François Sauvadet a déjà été tête de liste pour les régionales en Bourgogne en 2004 et 2010. Il avait été battu par Jean-Pierre Soisson et François Patriat

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.15
ciel dégagé
le 22/05 à 15h00
Vent
3.57 m/s
Pression
1019.02 hPa
Humidité
61 %

Sondage