Alerte Témoin

Fusion des régions : les doutes du maire de Besançon

Publié le 10/07/2014 - 15:07
Mis à jour le 10/07/2014 - 19:21

S'il se dit favorable au changement, Jean-Louis Fousseret n'hésite pas à émettre de nombreuses réserves concernant la réforme territoriale qu'il juge "trop rapide, menée sans concertation"  et aux contours encore trop flous. "On est incapable de dire combien on va économiser et comment on va réformer !" Sur la question de la future capitale, il déplore, tout comme la présidente de la région Franche-Comté, que le choix se fasse par décret. Il prône un partage des pouvoirs sur le pôle métropolitain Besançon - Dijon et la mis en place de TER Grande Vitesse. "Besançon ne sera jamais la banlieue de Dijon" prévient-il.

Oui à la réforme territoriale… mais pas comme ça. C'est le résumé de la pensée du maire PS de Besançon qui dénonce à nouveau la méthode. Favorable à faire bouger les lignes pour "donner plus de cohérence à l'action publique et de lisibilité à nos territoires au niveau national, européen et international", Jean-Louis Fousseret souhaite une clarification de la réforme. "Si on veut véritablement un big bang, il doit-être fondé sur des éléments solides :  il faut un diagnostic de la situation et une étude d'impact…

"La réforme est vécue comme quelque chose que l'on nous impose et on prend le risque de passer à côté du sujet…" 

Le maire prendre l'exemple des hôpitaux de Besançon et Dijon "Quel sera demain l'impact de la fusion des régions sur les deux établissements aujourd'hui, ils travaillent ensemble et ça se passe bien, mais demain en matière de cancérologie par exemple, comment allons-nous nous organiser . On n' a pas réfléchi à ça." 

"Besançon ne sera jamais une banlieue de Dijon"

En plus du manque de pragmatique de la réforme, le mode de choix de la future capitale de "Franche-Comté / Bourgogne" ne passe vraiment pas pour le maire de Besançon. "Je ne peux pas accepter que si on ne se met pas d'accord entre nous on décide par décret avant le 1er juillet quel sera le chef-lieu. Les mariages forcés ça ne marche pas. Besançon ne sera jamais une banlieue de Dijon et je suis d'accord avec la présidente de région, il faut faire autre chose.  Et je l'ai déjà dit à la ministre et pas plus tard que cette semaine à Serge Morvan, le directeur général des collectivités locales. Ce n'est pas de la décentralisation c'est de la recentralisation…

Le choix d'une capitale unique repose, selon Jean-Louis Fousseret sur d'anciens schémas. Il prône volontiers un partage des pouvoirs autour des pôles métropolitains. "Entre Besançon et Dijon Il y a la possibilité d'une porte d'entrée vers la Suisse et vers l'île de France. Il faut jouer la complémentarité et inventer un nouveau mode de gouvernance. Pourquoi pas une répartition des rôles ? une capitale administrative à Besançon et une capitale politique à Dijon ? Ou inversement. Il ne faut pas avoir de complexes…

Le TER Grande Vitesse : "un élément indispensable de la réussite

Autre condition de la réussite pour l'édile bisontin : la mise en place à fréquence régulière de trains express régionaux à grande vitesse qui utilisent les infrastructures existantes pour relier les deux capitales en une demi-heure.   

Sur la question de la disparition des conseils généraux à l'horizon 2020- 2021, Jean-Louis Fousseret craint une perte de connexion avec le monde rural. "Est-ce que la région est le meilleur échelon pour l'action sociale ?  Je ne le pense pas. Et si on transfère ces compétences aux intercommunalités? Ce serait avec quels crédits ? Là encore, personne n'a encore prouvé la pertinence de la suppression des départements…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     29.87
    peu nuageux
    le 12/08 à 12h00
    Vent
    1.17 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    44 %

    Sondage