GE Belfort: la direction confirme des transferts d'activité, sans accord avec les syndicats

Publié le 05/06/2020 - 09:23
Mis à jour le 05/06/2020 - 09:23

En l'absence d'accord avec les syndicats, la direction de General Electric a confirmé jeudi 4 juin 2020 des transferts de charges aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite, justifiés selon elle par la baisse de l'activité du site de Belfort en raison du Covid-19.

General Electric
©Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort ©

Le site GE de Belfort emploie plus de 4.000 personnes, dont 1.800 dans l’entité des turbines à gaz désormais visée par un plan social de 485 suppressions de postes, contre 792 initialement prévues

La direction du géant américain et l'intersyndicale du site avaient entamé des discussions, dans le cadre du CSE, concernant le transfert de près de 30% de l'activité réparation rotor aux Etats-Unis et en Arabie Saoudite qui emploie une quarantaine de salariés sur le site belfortain, actuellement visé par un plan social.

Dans un courrier adressé aux salariés et consulté par l'AFP, le vice-président des opérations industrielles de GE Power Europe, Patrick Mafféïs, a regretté que ces discussion n'aient pu aboutir "à un accord unanime" avec l'ensemble des syndicats représentatifs, la CGT étant en désaccord avec les propositions de la direction.

"Nous avons donc malheureusement clos ce jour la consultation sur les bases du projet initial, soit le transfert des 40.000 heures de production vers d'autres sites et ce, afin de garantir la production en 2020 des équipements nécessaires à nos clients", a-t-il indiqué.

"General Electric a toute la latitude, même sans accord, pour augmenter la capacité de production sur le site de Belfort et ne pas délocaliser", a opposé Philippe Petitcolin, délégué CFE-CGC.

"De plus, deux syndicats majoritaires, la CFE-CGC et Sud, étaient favorables à signer un accord sur une flexibilité réduite (report de RTT et de congés payés)", a-t-il encore relevé. D'autres discussions entre la direction et les syndicats restent prévues.

"Si on maintient cette délocalisation, on affaibli et on dégrade la compétitivité du site (...) et on met en péril son avenir", Philippe Petitcolin (CFE CGC)

D'après la direction du groupe, contactée par l'AFP, ce transfert de charge est "une réponse ponctuelle répondant à une crise exceptionnelle" et n'aura "aucune conséquence sur les activités futures de Belfort".

"GE Gas Power Belfort a été et continue d'être affecté par le ralentissement de l'activité dû à la crise COVID-19 et accuse un retard de plus d'un mois de production", a souligné la direction qui a "réussi à reporter une partie de cette production en 2021".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Fonds de solidarité pour les entreprises en difficulté : le nouveau formulaire sera en ligne dès le 4 décembre

Le fonds de solidarité dans le Doubs au 1er décembre 2020 ce sont 26 975 aides versées pour 10 210 entreprises et un montant total de 36,68M€. La Direction Départementale des Finances Publiques rappelle aux entreprises en difficulté que le nouveau formulaire pour la période de confinement du mois de novembre sera en ligne à partir du 4 décembre 2020.

Idée cadeau de Noël à Besançon : une écharpe boutonnière vintage de l’artisane bisontine Vidjinn !

Pour donner un coup de pouce au commerce de Besançon en ces temps difficiles et encourager une consommation locale pour les fêtes de fin d'année, maCommune.info met en lumière des idées cadeaux de Noël chaque jour… Aujourd'hui, mardi 1er décembre 2020, découvrez l'idée cadeau de l'artisane Vidjinn !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.98
couvert
le 02/12 à 21h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
99 %

Sondage