Germaine Tillion au Panthéon : ses archives au musée de la Résistance et de la Déportation

Publié le 10/04/2015 - 14:37
Mis à jour le 10/04/2015 - 14:37

Le 27 mai 2015, Germaine Tillion fera son entre?e au Panthe?on, aux co?te?s de Genevie?ve Anthonioz-de Gaulle, de Pierre Brossolette et de Jean Zay. L'occasion pour le Musée de la Re?sistance et de la De?portation de Besanc?on de mettre en lumie?re les archives que Germaine Tillion a patiemment constitue?es sur la de?portation des femmes franc?aises a? Ravensbru?ck. 

capture_decran_2015-04-10_a_14.36.06.png
©DR

Ce fonds, d’un inte?re?t national, a rejoint le patrimoine de la Ville de Besanc?on par l’entremise d’Anise Postel-Vinay originaire du Be?lieu (25), camarade de de?portation et grande amie de Germaine Tillion. Consciente de l’importance et de la qualite? des collections collecte?es par le musée, elle décide de privilégier Besanc?on face aux grandes institutions nationales. Les archives sont déposées en deux versements successifs, en 1995 puis en 2009.

Qui était Germaine Tillion ?

Ethnologue de formation, Germaine Tillion part dans les anne?es 1930 e?tudier les Chaoui?as, une population berbe?re des Aure?s, dans l’est de l’Alge?rie. De retour en mai 1940, elle entre imme?diatement en re?sistance, re?vulse?e par la capitulation et les doctrines nazies. Elle participe activement a? la cre?ation et au de?veloppement du re?seau du muse?e de l’Homme avant d’e?tre arre?te?e, puis de?porte?e au camp de concentration de Ravensbru?ck. La?, elle cherche sans rela?che a? soutenir ses camarades, multipliant les attentions pour apaiser leurs souffrances.  Apre?s guerre, elle travaille pour la me?moire de cette pe?riode en compilant les informations et en recueillant les te?moignages. 

De?s le de?but de la guerre d’Alge?rie, en 1954, elle s’engage contre la torture qu’elle ne cessera de de?noncer, et met en place les centres sociaux de?die?s a? l’acce?s a? l’e?ducation pour lutter contre ce qu’elle appelle la "clochardisation des masses". En cette anne?e du 70e anniversaire de la libe?ration des camps et en e?cho aux ce?le?brations nationales, la Ville de Besanc?on souhaite honorer cette grande personnalite? du sie?cle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

La Saline royale va terminer le cercle de Ledoux…

C'était l'idée de Claude-Nicolas Ledoux lorsqu'il a dessiné la Saline royale d'Arc-et-Senans : continuer le demi-cercle de la "cité idéale". Finalement, il sera réalisé trois siècles plus tard sous la direction d'Hubert Tassy. Nom du projet : Un cercle immense.

Doubs et Saône-et-Loire : la 4e édition de Idylle se poursuit jusqu’au 8 novembre…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne- Franche-Comté, et Laurence Fluttaz, vice-présidente à la culture et au patrimoine, en présence de Pierre Vian, président de l’Artdam, ont présenté l’édition 2020 de l’événement culturel régional "Idylle" le 15 octobre. Cette année, elle se déroulera dans les départements du Doubs et de Saône-et-Loire du 17 octobre au 8 novembre.

« Publiez la nature » : des gravures comme des témoignages des siècles passés…

Première étude des champignons, des oiseaux, des feuilles, et même de la composition d'une graine de café... Autant de curiosités représentées sous forme de gravures dans  l'exposition "Publiez la Nature". À découvrir à partir de ce samedi 17 octobre 2020 à la Bibliothèque d’Etude et de Conservation de Besançon...

Le Château de Joux a besoin d’un petit coup de pouce…

Le 13 octobre 2020, la signature de la convention de partenariat entre la communauté de Communes du Grand Pontarlier et la Fondation du patrimoine, a marqué le lancement de la première souscription populaire au profit du château de Joux. Le Château de Joux a été sélectionné par la Mission Patrimoine, animée par Stéphane Bern et la Fondation du Patrimoine, pour bénéficier d'une aide financière à sa restauration. Les amoureux du Château de Joux peuvent à présent contribuer également à la sauvegarde de leur patrimoine pendant encore 444 jours...

Frac FC : Une mallette et des « oeuvres qui se font la belle »…

Développée depuis 2019 par le Frac Franche-Comté, la Mallette est un outil pédagogique original qui permet aux enseignants d'emprunter une oeuvre afin de la présenter en classe. Premier bilan du dispositif ce 8 octobre 2020 avec Sylvie Zavatta, directrice du Frac FC et Nathalie Francesconi, enseignante en arts appliqués au lycée Pasteur à Besançon.

Le Grand 8 : c’est (re)parti pour les spectacles itinérants dans le Grand Besançon

Culture en famille • La scène «jeune public» de Franche-Comté "Côté Cour", qui propose des spectacles itinérants pour les enfants et leurs parents, se remet en piste et relance la machine du Grand 8 dans le Grand Besançon. Jusqu'au mois de mai 2021, une dizaine de spectacles sont à voir en famille sur réservation - Covid-19 oblige - dans neuf communes de la communauté urbaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.25
partiellement nuageux
le 24/10 à 21h00
Vent
1.65 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %

Sondage