Alerte Témoin

Gouvernance partagée pour le CESER de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 29/01/2016 - 15:07
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:43

Christiane Barret, préfète de la nouvelle grande Région, a procédé à l’installation du Conseil économique, social et environnemental de Bourgogne-Franche-Comté ce mardi 26 janvier 2016. Lors de cette première session, les 147 membres de l’assemblée consultative régionale ont élu François Berthelon à la présidence du CESER et Dominique Roy a été nommé Président-délégué. Ensemble, ils souhaitent proposer un modèle "inédit de gouvernance".

12637088_10208724105999507_1140065068_o.jpg
François Berthelon (MEDEF), président, et Dominique Roy (CCIR), président-délégué du CESER Bourgogne-Franche-Comté © CESER BFC

De nouveaux objectifs

Dans les régions fusionnées, la loi prévoit pour les CESER une période transitoire de 2 années, jusqu’au 31 décembre 2017, pendant laquelle les deux précédentes assemblées sont additionnées. François Berthelon et Dominique Roy proposent "un nouveau modèle de gouvernance, reposant sur le partage des responsabilités, un pilotage collégial et l’implication de tous les conseillers". L’assemblée devant être immédiatement opérationnelle et fonctionner de manière optimisée.

L’objectif pour le nouveau CESER est de jouer pleinement son rôle de force de proposition auprès du nouvel exécutif régional, d’identifier les enjeux majeurs pour la région Bourgogne-Franche-Comté, de renforcer le dialogue avec les territoires.

Un nouveau nom pour la région

Lors de cette session d’installation, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, a réaffirmé la grande importance qu’elle accorde au rôle de l’assemblée consultative régionale et a salué le travail des 147conseillers représentant la société civile organisée.

Elle a également saisi le CESER sur deux sujets. Le premier concerne le choix du nom de la Région qui sera soumis pour décision, le 18 mars prochain, lors de la prochaine séance plénière du Conseil régional. Le second porte sur la question fondamentale des rapports entre les citoyens et la représentation politique. Le CESER devra ainsi proposer des outils concrets permettant de renforcer leur participation ainsi que celle des acteurs de terrain à la construction des politiques publiques régionales.

Les deux figures de la gouvernance partagée

François Berthelon (MEDEF)

Né en 1951 à Dijon, François Berthelon est diplômé de l’Ecole supérieure de commerce et d’administration des entreprises de Dijon. Après avoir travaillé plusieurs années dans le secteur du prêt-à-porter, il crée en 1997 plusieurs sociétés de distribution à Dijon. Il s’investit en faveur des commerçants à travers ses fonctions de président de la fédération de l’habillement de Côte-d’Or, président de la commission "Commerce" à la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Or, ou encore président de l’association des commerçants "Dijon-cœur de ville". En tant que 1er vice président du MEDEF de Côte d’Or, il entre au CESER Bourgogne en 2001 et est élu président en 2004. En 2013, il devient également président de l’assemblée des CESER de France. 

Dominique Roy (CCIR)

Né en 1960 à Dijon, Dominique Roy a effectué ses études à la Faculté de droit et des sciences économiques de Besançon avant de créer sa société de domiciliation Centre d’Affaires. En 1999, il y adjoint une activité d’agent immobilier d’entreprise. Après plusieurs années à la présidence de la CGPME du Doubs et de Franche-Comté, il est élu président de la Chambre de commerce et d’industrie territoriale du Doubs en 2011. Membre du CESE de Franche-Comté de 2001 à 2015, il est élu président de la commission Économie-emploi en 2007 puis président du CESER Franche-Comté en 2013.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…

La voiture d’Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Le député La République en marche et candidat à l'élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d'un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l'élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.84
légère pluie
le 04/06 à 18h00
Vent
2.36 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
63 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune