Gouvernance partagée pour le CESER de Bourgogne Franche-Comté

Publié le 29/01/2016 - 15:07
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:43

Christiane Barret, préfète de la nouvelle grande Région, a procédé à l’installation du Conseil économique, social et environnemental de Bourgogne-Franche-Comté ce mardi 26 janvier 2016. Lors de cette première session, les 147 membres de l’assemblée consultative régionale ont élu François Berthelon à la présidence du CESER et Dominique Roy a été nommé Président-délégué. Ensemble, ils souhaitent proposer un modèle "inédit de gouvernance".

12637088_10208724105999507_1140065068_o.jpg
François Berthelon (MEDEF), président, et Dominique Roy (CCIR), président-délégué du CESER Bourgogne-Franche-Comté © CESER BFC
PUBLICITÉ

De nouveaux objectifs

Dans les régions fusionnées, la loi prévoit pour les CESER une période transitoire de 2 années, jusqu’au 31 décembre 2017, pendant laquelle les deux précédentes assemblées sont additionnées. François Berthelon et Dominique Roy proposent « un nouveau modèle de gouvernance, reposant sur le partage des responsabilités, un pilotage collégial et l’implication de tous les conseillers« . L’assemblée devant être immédiatement opérationnelle et fonctionner de manière optimisée.

L’objectif pour le nouveau CESER est de jouer pleinement son rôle de force de proposition auprès du nouvel exécutif régional, d’identifier les enjeux majeurs pour la région Bourgogne-Franche-Comté, de renforcer le dialogue avec les territoires.

Un nouveau nom pour la région

Lors de cette session d’installation, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté, a réaffirmé la grande importance qu’elle accorde au rôle de l’assemblée consultative régionale et a salué le travail des 147conseillers représentant la société civile organisée.

Elle a également saisi le CESER sur deux sujets. Le premier concerne le choix du nom de la Région qui sera soumis pour décision, le 18 mars prochain, lors de la prochaine séance plénière du Conseil régional. Le second porte sur la question fondamentale des rapports entre les citoyens et la représentation politique. Le CESER devra ainsi proposer des outils concrets permettant de renforcer leur participation ainsi que celle des acteurs de terrain à la construction des politiques publiques régionales.

Les deux figures de la gouvernance partagée

François Berthelon (MEDEF)

Né en 1951 à Dijon, François Berthelon est diplômé de l’Ecole supérieure de commerce et d’administration des entreprises de Dijon. Après avoir travaillé plusieurs années dans le secteur du prêt-à-porter, il crée en 1997 plusieurs sociétés de distribution à Dijon. Il s’investit en faveur des commerçants à travers ses fonctions de président de la fédération de l’habillement de Côte-d’Or, président de la commission « Commerce » à la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Or, ou encore président de l’association des commerçants « Dijon-cœur de ville ». En tant que 1er vice président du MEDEF de Côte d’Or, il entre au CESER Bourgogne en 2001 et est élu président en 2004. En 2013, il devient également président de l’assemblée des CESER de France. 

Dominique Roy (CCIR)

Né en 1960 à Dijon, Dominique Roy a effectué ses études à la Faculté de droit et des sciences économiques de Besançon avant de créer sa société de domiciliation Centre d’Affaires. En 1999, il y adjoint une activité d’agent immobilier d’entreprise. Après plusieurs années à la présidence de la CGPME du Doubs et de Franche-Comté, il est élu président de la Chambre de commerce et d’industrie territoriale du Doubs en 2011. Membre du CESE de Franche-Comté de 2001 à 2015, il est élu président de la commission Économie-emploi en 2007 puis président du CESER Franche-Comté en 2013.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

Au terme d'une longue gestation, l'accouchement débute ce mercredi 24 juillet 2019 avant le faire-part de naissance dans quelques mois : la première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, l'extension de la PMA à toutes les femmes, est présentée en Conseil des ministres avant son examen à l'Assemblée à la rentrée.

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.31
ciel dégagé
le 21/08 à 6h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1026.94 hPa
Humidité
90 %

Sondage