Grand Besançon Métropole : pas de gratuité totale des transports pour les collégiens...

Publié le 24/06/2022 - 08:43
Mis à jour le 24/06/2022 - 15:26

C’est une défaite pour les élus communistes de Grand Besançon Métropole. Lors du conseil communautaire de ce jeudi 23 juin 2022, la gratuité totale des transports pour les collégiens n’a pas été approuvée.

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

La mesure était depuis longtemps mise sur la table des discussions. Si les moins de 26 ans en recherche d’emploi peuvent bénéficier gratuitement des transports de GBM, ce n’est pas le cas de tous...

"En rendant les transports gratuits pour tous les collégiens, GBM aurait apporté de la clarté (disparité entre élèves grands bisontins et élèves hors GBM) et aurait renforcé l’équité d’accès à l’école", explique le PCF qui condamne le fait que "certains élus de la majorité municipal n’ont pas respectée le programme de Besançon par nature". 

Déception des élus écologistes

"Les élus écologistes ont voté POUR la gratuité des 4-15 ans (dont les collégiens et les lycéens) et POUR la baisse du tarif pour tous les jeunes de moins de 25 ans quelque soit leur statut (étudiant, apprenti, jeune travailleur précaire...). Des mesures claires, lisibles, de simplification.

Après de très longs débats, hier soir, la majorité du conseil communautaire en à décider autrement. Malheureusement.
La réalité est plus triviale. Certains ont profité de ce rapport pour tenter une démonstration de pouvoir et faire exister un rapport de force qui n'a pas lieu d'être entre la ville et la périphérie. Jouer sur le dos des jeunes et des familles du Grand Besançon à "qui à le pouvoir" n'est pas à la hauteur des enjeux du XXIème siècle", s'insurge Antony Poulin, adjoint à la maire de Besançon en charge des finances, de la commande publique.

En mars 2021, le Parti communiste de Besançon, "À Gauche Citoyens !", les élu-e-s communistes de la ville de Besançon et les élu-e-s "À gauche citoyens !"  de la ville de Besançon s’étaient exprimés d’une même voix afin de proposer la gratuité des transports pour les personnes âgées de moins de 26 ans. 

Pour rappel, cette requête faisait partie du programme d’Anne Vignot lors de la campagne pour l’élection municipale de Besançon. 

2 Commentaires

Qu’une majorité d’élu-e-s communautaires de Grand Besançon Métropole votent contre la gratuité des transports pour les collégiens dépasse l’entendement. Faut- il rappeler que la scolarité est obligatoire jusqu’à 16 ans et que le transport des collégiens est pris en charge par le Conseil départemental dans la plupart des communes du Doubs. Cette simple mesure d’équité n’a pas été votée lors du dernier Conseil communautaire ; notre association condamne ce refus de la gratuité pour les collégiens, on ne peut plus rétrograde, à un moment où la baisse du pouvoir d’achat est la préoccupation principale des familles et que le désir de justice sociale s’exprime partout. Cette décision inacceptable pour les usagers justifie la colère des parents d’élèves; certains paient, d’autres pas. Les élu.e.s de la République qui oublient à ce point et dans ce cas la notion d’Egalité, ne doivent pas s’étonner de l’abstention grandissante des milieux populaires lors des élections! Les élu.e.s socialistes de la majorité actuelle de la ville de Besançon se sont abstenu.e.s sur ce vote, pourtant mesure très partielle d’une proposition plus ambitieuse (gratuité pour les moins de 26ans et les bénéficiaires des minimas sociaux) contenue dans le programme de cette majorité. Cela nous rend plus que perplexes et amers. Au moment où de grandes agglomérations (ex: Montpellier) s’apprêtent à mettre en place comme d’autres l’ont déjà fait (Dunkerque, Douai et bien d’autres), la gratuité totale des transports en commun pour toutes et tous, il est regrettable que Grand Besançon Métropole apparaisse à la traîne. Notre association"à gauche citoyens!" souhaite que la gratuité pour les moins de 26 ans et les titulaires de minimas sociaux soit mise en œuvre au plus tôt, première étape vers la gratuité totale. Nous continuerons, en appui de nos élu.e.s et avec les usagers, à militer dans ce sens !
Publié le 29 juin 2022 à 11h41 par GOSSET Joseph • Membre
Au collège se Saône, mes enfants ont toujours mal compris pourquoi certains élèves de leur classe payaient pour le bus et d'autres non... De même, on a toujours du mal à accepter qu'un billet de train Morre-Besançon (4 km) soit vendu 5 € ! Oui, c'est bien le prix de l'aller simple par personne... vraiment dissuasif pour ceux qui comme moi aimeraient éviter de toujours prendre leur voiture !
Publié le 24 juin 2022 à 09h22 par grlulu • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.75
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %