Grève au CHRU : "On nous empêche de travailler dignement !"

Publié le 04/07/2016 - 14:34
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:52

Depuis le vendredi 24 juin 2016, 18 employés du service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) du CHRU de Besançon sont en grève afin de demander des effectifs supplémentaires.

chru_hopital_besancon.jpg
© damien poirier

Hôpital de Besançon

PUBLICITÉ

A l’hôpital de Besançon, la quasi-totalité du service de SSR (18 employés sur 19) dénonçe le manque de moyens rencontré dans sa mission. « Le personnel n’est plus en mesure d’apporter des soins de qualité et ne peut plus assurer la sécurité des patients » déclarent les auxiliaires concernés, « à cause d’un sous-effectif chronique qui nous empêche de travailler dignement. »

Ce sous-effectif est une préoccupation qui s’est installée avec l’évolution du service. A sa création en 2013, le SSR comptait 19 employés pour une capacité de 14 patients. Désormais, avec le même effectif, il s’occupe de 29 patients.

Une augmentation dans la charge de travail qui inquiète les employés, impliquant de « l’épuisement, de la frustration, du risque de faute professionnelle et d’accident de travail. » Sans compter les services à la personne qui sont désormais quasi-ignorés par manque de temps. « Par exemple, on ne lève plus les patients le week-end, où l’effectif est réduit au strict minimum. Dès lors, ils perdent le bénéfice de leur rééducation faite la semaine! » s’indigne une employée. Un exemple parmi d’autres du manque de moyens dont les agents du service sont victimes et qui, pour eux, appelle une réaction de la direction de l’hôpital.

La direction a « rapidement été à l’écoute » explique Philippe Gobet, syndicaliste du SUD suivant le service. Elle a ainsi crée un dossier demandant l’allocation d’un budget supplémentaire à l’Agence Régionale de la Santé (ARS) de Bourgogne Franche-Comté, à destination du service de SSR. « La balle est désormais dans les mains de l’ARS » conclut le syndicaliste.

Une pétition a été diffusée au sein de l’ensemble du personnel du CHRU.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.48
ciel dégagé
le 19/07 à 9h00
Vent
2.34 m/s
Pression
1017.14 hPa
Humidité
65 %

Sondage