Grèves : les épreuves anticipées du Bac auront-elles lieu ce lundi 20 mars ?

Publié le 20/03/2023 - 10:29
Mis à jour le 20/03/2023 - 11:29

Les élèves de terminale planchent à partir de ce lundi après-midi sur les épreuves écrites de spécialité qui se tiennent pour la première fois en mars sur fond de menaces de grève des surveillants lancées par plusieurs syndicats contre la réforme des retraites.

 © Hélène Loget
© Hélène Loget

Les 536 081 candidats (390 710 en voie générale, 145 371 en voie technologique) passeront chacun deux épreuves de spécialité : les deux matières "majeures" choisies par chaque lycéen en Terminale. Elles comptent à elles deux pour un tiers des résultats du bac, calculés sur 100 points. Les notes, attendues pour le 12 avril, seront pour la première fois prises en compte dans Parcoursup, la procédure d’affectation dans l’enseignement supérieur.

"La responsabilité du président est immense"

Les épreuves de spécialité pourraient être perturbées par la mobilisation contre la réforme des retraites  : des syndicats enseignants, dont le Snes-FSU, premier dans le secondaire (collèges et lycées), la CGT Educ’ation, la Fnec-FP-FO et Sud-Education ont appelé "tous les collègues à décider de la poursuite de l’action" et de "la mobilisation pendant les épreuves de spécialité, y compris par la grève des surveillances là où cela est possible".

"Il est évident que ce ne sera pas une décision simple à prendre. On a des collègues qui sont prêts à le faire et d’autres qui ne le feront pas car on a face à nous des élèves, nos élèves, qu’on a essayé de préparer", a déclaré dimanche Sophie Vénétitay, secrétaire générale du Snes-FSU. "Mais il faut bien mesurer la colère des collègues après le 49.3 et deux mois de mobilisation" et "c’est cette colère qui va s’exprimer dans certains endroits", a-t-elle ajouté sur BFMTV. "La responsabilité du président de la République est immense".

Des surveillants supplémentaires

Samedi, dans un rassemblement contre la réforme, à Lodève, un gros bourg de l’Hérault, Léo, en classe de terminale, s’est dit prêt à accepter des perturbations du bac. "Ce serait dommage parce qu’on a beaucoup révisé, mais si ça permet un progrès social, ce sera largement compensé", a-t-il déclaré à l’AFP.

De son côté, le ministère de l’Éducation nationale a indiqué vendredi qu’il mobiliserait "des surveillants supplémentaires" afin de "permettre le déroulement des épreuves dans les meilleures conditions". Il a aussi souligné que "les dispositions nécessaires seront prises pour permettre l’accès des candidats aux centres d’examens en lien avec les préfectures" si besoin. En cas de perturbation dans les transports à cause de grèves et de retard d’un candidat, n’excédant pas une heure, la fin de l’épreuve est décalée d’autant pour l’élève.

Un calendrier "absurde"

Les syndicats enseignants protestent aussi contre la tenue de ces épreuves de spécialité dès mars, plusieurs mois avant la fin de l’année scolaire. Plusieurs associations de professeurs de spécialités ont alerté le ministère dès septembre, dénonçant un "calendrier absurde". Le calendrier de terminale est contraint car les notes des épreuves de spécialité doivent être prises en compte par Parcoursup, qui délivre ses premières réponses aux vœux des lycéens début juin.

Depuis la réforme du baccalauréat en 2019, la note du baccalauréat repose à 40 % sur du contrôle continu et à 60 % sur des épreuves terminales (le français écrit et oral, passé en classe de Première, les épreuves de spécialité, la philosophie et le grand oral, tous passés en terminale).

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Retraites 2023

Retraites : 3.000 manifestants (CGT) pour la 14e journée de mobilisation à Besançon

Sursaut de mobilisation ou épilogue de la contestation ? Les syndicats ont appelé ce mardi 6 juin 2023 à une quatorzième journée d'action contre la réforme des retraites, deux jours avant l'examen au Parlement d'une proposition de loi visant à abroger la réforme. À Besançon, le coup d’envoi de la mobilisation a été donné sur le parking Battant dès 14h pour une déambulation dans les rues de Besançon.

Retraites : pourquoi l’intersyndicale prévoit une journée de grève le 6 juin ?

Depuis le 1er mai dernier, les manifestations et journées de grève contre la réforme des retraites sont inexistantes laissant la place à d’autres mobilisations, notamment à Besançon. Alors pourquoi l’intersyndicale a-t-elle choisi le 6 juin pour sa 14e journée de mobilisation contre la réforme des retraites ?

1er mai : le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté

Sur fond de grogne sociale dû à la réforme des retraites et l’inflation actuelle, la mobilisation de ce lundi 1er mai 2023 devrait atteindre des records. L’intersyndicale a appelé "l’ensemble des travailleuses et travailleurs, des jeunes et retraités à faire du 1er mai 2023 une journée de mobilisation exceptionnelle et populaire contre la réforme des retraites et pour la justice sociale". Voici le programme en Bourgogne Franche-Comté.

Education

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Dans le Haut-Doubs, un nouveau service dédié à l’accueil enfants-parents

Le nouveau service à destination des familles baptisé "Bulle d’air" sera lancé le 4 avril 2024 au sein de la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs en itinérance sur trois communes, Vercel-Villedieu-Le-Camp, Valdahon et Les Premiers Sapins. Ouvert à tous, le service est gratuit, préserve l’anonymat et est accessible sans réservation, ni engagement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.09
légère pluie
le 15/04 à 15h00
Vent
8.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
65 %