Haute-Saône : 438 km de routes repasseront prochainement de 80 à 90km/h

Publié le 13/09/2021 - 11:22
Mis à jour le 13/09/2021 - 10:48

Dans un communiqué du 10 septembre 2021, Yves Krattinger le président du Département de la Haute-Saône a annoncé le retour à la vitesse maximale autorisée de 90 km/h sur une partie du réseau routier départemental.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

C'est un engagement que le président du Département avait pris devant les élus et la population lors de sa réélection en juin dernier. Cette mesure devrait être mise en application prochainement.

Yves Krattinger explique dans son communiqué que "l’analyse menée sur le relèvement de la VMA - vitesse maximale aérobie - repose sur 6 principes techniques : le confort dynamique des véhicules (la stabilité de ces derniers), la largeur de la chaussée de la route, le concept de « route qui pardonne » (permettant des manœuvres de récupération pour les véhicules déviant de leur trajectoire), les distances de visibilité, l’homogénéité de l’itinéraire et la nature du trafic circulant sur l’itinéraire."

En ce qui concerne les réseaux routiers comme celui de la Haute-Saône (linéaire total de 3 407 km de routes départementales classées en 4 catégories de niveau de service suivant leurs fonctionnalités et trafics), il ressort que 3 limitations de vitesse réglementaire peuvent être envisagées :

  • 110 km/h pour les routes à double sens avec séparateur central, soit 11 km et 0,32 % de notre réseau départemental "(VMA déjà en place et à maintenir)";
  • 90 km/h pour les routes départementales classées dans le réseau GLAD (Grande Liaison d’Aménagement du Département) et, pour certaines, classées dans les réseaux RS 1 et RS 2 (Réseau structurant 1ère et 2ème catégorie), voire RL (Réseau d’Intérêt Local), ce qui représenterait au total un linéaire de 438 km d’itinéraires (soit 12,86 % du linéaire total de notre réseau départemental).
  • 80 km/h pour toutes les autres routes départementales, ce qui représenterait un linéaire de 2 958 km, soit 86,82 % du linéaire total du réseau départemental.

Cette décision prend la forme d’un arrêté pris après avis de la commission départementale de la sécurité routière, sur la base d’une étude d’accidentalité portant sur chacune des sections de route concernées et dont il ressort que les facteurs cumulés "alcool, stupéfiants et distracteurs" restent très prépondérants dans l’accidentalité en Haute-Saône, par rapport au seul facteur vitesse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Programme FEDER-FSE+ : près d’un demi-milliard d’euros mobilisé pour la région et le Massif du Jura

Ce mardi 20 septembre, à la Cité de la gastronomie à Dijon, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et Patrick Molinoz, vice-président en charge des politiques européennes ont présidé la journée de lancement du programme FEDER-FSE+ Bourgogne-Franche-Comté et Massif du Jura 2021-2027. Le programme, géré par la Région et financé par des fonds européens, a été adopté officiellement le 26 juillet dernier.

Retrait de l’université de Bourgogne de l’UBFC : GBM dénonce « une perte de temps délétère »

Plus tôt dans la semaine, l'Université de Bourgogne a acté sa décision de se retirer de l'UBFC. Ce mercredi 7 septembre, le Grand Besançon Métropole a souhaité réagir avec le Grand Belfort, le Pays de Montbéliard Agglomération et la Communauté d’agglomération de Vesoul en co-signant un communiqué intitulé "UBFC : une perte de temps délétère pour l’enseignement supérieur et la recherche".

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.86
légère pluie
le 29/09 à 12h00
Vent
1.09 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
95 %

Sondage