Alerte Témoin

Haute-Saône: des couleuvres en fuite sèment la panique dans un immeuble

Publié le 26/02/2012 - 21:06
Mis à jour le 26/02/2012 - 21:10

Deux couleuvres américaines échappées de leur vivarium perturbent sérieusement la tranquillité des habitants d'un petit immeuble de la commune de Faverney en Haute-Saône, même si elles ne sont pas venimeuses, a-t-on appris dimanche auprès des pompiers et des gendarmes.

Un collectionneur qui possédait cinq couleuvres américaines, pouvant mesurer jusqu'à 1,50 mètre de long, a laissé s'échapper ses reptiles vendredi. Il a pu en rattraper deux mais les trois autres ont disparu dans les gaines d'aération de ce petit immeuble qui compte huit appartements, selon les

pompiers qui ont confirmé une information de l'Est Républicain. L'une des trois fuyardes a pu être rattrapée samedi mais deux étaient encore en fuite dimanche matin, ce qui ne manquait pas d'inquiéter les habitants de cette tranquille bourgade d'un millier d'habitants.



"L'ensemble des locataires ont été avertis et rassurés, et le maire a fait appel à un piégeur de serpents professionnel", ont précisé les pompiers.   "Ce sont des animaux en vente libre dans les animaleries, ils sont plutôt destinés aux débutants qui souhaitent s'initier aux reptiles", ont expliqué les gendarmes, ajoutant: "A priori les deux couleuvres sont encore dans l'immeuble: elles aiment plutôt la chaleur et vu le temps qu'il fait elles ne sont sans doute pas sorties".

Le propriétaire était en règle et les reptiles "ne présentent un danger quepour les personnes phobiques", qui auraient très peur des serpents. Selon l'Est Républicain, plusieurs locataires ont préféré quitter les lieux pour aller passer une nuit plus tranquille chez des parents.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Canicule : il est interdit de se baigner dans les lacs et les rivières

Conseils • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Risques d’incendies dans le Jura : les consignes de la préfecture

Département le plus boisé de la région, le département du Jura est un de celui qui a le plus à craindre des feux de forêt alors que le retour d'une canicule est annoncé d'ici la fin de la semaine. La préfecture du Jura appelle à la vigilance et insiste sur les consignes à respecter pour éviter les feux de forêt.

Canicule : le Doubs et le Jura passent en vigilance orange

Météo France a placé les départements du Doubs et du Jura en vigilance orange canicule ce jeudi après-midi. Cette vigilance est valable jusqu'à vendredi 31 juillet à 16 heures. Les températures peuvent encore s'élever un peu en fin d'après-midi pour atteindre leur valeur maximale de la journée. Vendredi, le pic de chaleur atteindra son apogée sur les 13 départements en vigilance orange.

36, 37, 38°C à l’ombre… Ces prochaines journées seront très chaudes en Franche-Comté, la pluie de retour samedi

Une nouvelle vague de chaleur envahit l'Hexagone dès ce jeudi 30 juillet 2020. Même si la Franche-Comté ne fait pas partie des régions les plus touchées, le mercure va grimper très haut selon les prévisions de Météo France. La pluie devrait être de retour à partir de samedi…

Sécheresse : restrictions d’eau dans six départements de Bourgogne-Franche-Comté

Le département du Territoire de Belfort a pris mercredi des mesures de restriction de l'usage de l'eau, à l'instar de cinq autres départements de Bourgogne-Franche-Comté déjà touchés par la sécheresse, a-t-on appris auprès des préfectures. Après la Saône-et-Loire, la Côte-d'Or, l'Yonne, le Doubs et la Haute-Saône, le Territoire de Belfort est le sixième des huit départements de la région à prendre des mesures de restriction d'eau en raison de la sécheresse, et ce "pour une durée de deux mois", a indiqué la préfecture terrifortaine.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.67
    ciel dégagé
    le 06/08 à 9h00
    Vent
    2.26 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    79 %

    Sondage