Hydrogène : McPhy souhaite implanter son usine d'électrolyseurs à Belfort

Publié le 20/05/2021 - 08:47
Mis à jour le 20/05/2021 - 09:30

La décision est officielle. McPhy implantera à l’aéroparc de Belfort-Fontaine une Giga Factory de fabrication d’électrolyseurs utilisés pour la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau. « 450 emplois seront créés » indique dans un communiqué le député européen Christophe Grudler (Renew Europe/ MoDem). L’objectif est de démarrer la production au premier semestre 2024.

 © McPhy_EnergieDienst
© McPhy_EnergieDienst

L’entreprise française McPhy a annoncéjeudi avoir présélectionné le site de Belfort pour y construire une usine d’électrolyseurs dans le cadre du développement de l’hydrogène en France.

McPhy avait également envisagé implanter son site de production à Grenoble, Lyon ou dans le Hauts de France, mais c'est finalement Belfort qui l'a emporté.

"Je savais depuis plusieurs mois que Belfort avait la préférence de l’entreprise McPhy, et de l’État, mais je préférais rester prudent" explique dans un communiqué le député européen Christophe Gruler qui parle de la réussite d'une action collective entre les différents acteurs publics et le gouvernement en lien avec la ministre de l'Industrie Agnès Pannier-Runacher.

Outre les compétences locales avec la disponibilité d’une main-d’œuvre industrielle qualifiée et la localisation de Belfort par rapport aux autres usines du groupe en Allemagne et en Italie, le montage financier proposé (soutien de 10 millions d’euros du fonds Maugis) a joué un rôle décisif.

"Cette future usine aura vocation à jouer un rôle majeur dans le passage à l'échelle industrielle de l'électrolyse", avancé dans un communiqué Pascal
Mauberger, le président de cette entreprise de la Drôme spécialisée dans la production et le stockage d'hydrogène.

Cette transition est la "condition indispensable pour que l'hydrogène vert atteigne les objectifs de décarbonation fixés par le gouvernement français et
les autorités européennes", a-t-il souligné.

Belfort est donc le seul site présélectionné et la décision finale d'investissement devrait être prise d'ici fin 2021 en fonction de "la finalisation des études préliminaires", de "l'obtention des autorisations administratives" et des financements nécessaires, a expliqué McPhy.

"A pleine charge", la "gigafactory" de McPhy représenterait "plus de 500 emplois, dont environ 400 en France, et une centaine en Allemagne et Italie",
sans compter les emplois indirects qui pourraient en découler, a indiqué l'entreprise.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est réjouit de cette annonce, saluant "une excellente nouvelle notamment pour les habitants du territoire de Belfort", qui a souffert de réductions d'emplois et d'activités sur ses sites phare de General Electric et Alstom.

"L'hydrogène est source de croissance, d'emplois et de développementindustriel pour nos territoires", a affirmé le ministre, rappelant que "la France a fait le choix stratégique de l'hydrogène en investissant 7 milliards d'euros sur cette technologie d'ici 2030".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.02
légère pluie
le 19/06 à 3h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
93 %