Incendie à Montenois : l'ex de la locataire et deux amis condamnés

Publié le 06/11/2012 - 12:10
Mis à jour le 06/11/2012 - 12:23

Trois hommes, dont l’ancien compagnon de la locataire de la maison de Montenois détruite par les flammes le 31 octobre 2012, ont été condamnés à Besançon pour avoir incendié le logement.

La locataire, une jeune femme de 24 ans, avait emménagé un mois plus tôt dans cet maison de Montenois après une séparation conflictuelle.

Profitant de son absence, son ex est entré par effraction dans l'appartement avec deux amis pour récupérer la télévision et quelques affaires.

Mais l'un d'eux a laissé une bougie ou une cigarette (les versions divergent) sur le canapé, qui s'est enflammé. Le trio a décampé, le sinistre gagnant très vite l'ensemble du logement.

"Travailler toute une vie pour payer une maison et voir trois trous du c... y foutre le feu... Mais vous avez quel âge ?", s'est désolé le propriétaire de la maison lors de l'audience devant le tribunal correctionnel de Besançonçon, lundi 5 novembre 2012.

Pour la défense, Me Faivre-Monneuse plaide que l'un «ne savait pas, l'autre était ivre», alors que l'incendiaire «malgré-lui» n'imaginait pas les conséquences qu'entraîneraient son acte.

Le substitut Arnaud Grécourt souligne qu'aucun d'eux n'a «rien fait pour empêcher ça», requérant 10 mois de prison dont 6 avec sursis et mise à l'épreuve contre l'incendiaire et 5 mois de prison avec sursis pour les deux autres.

Les juges ont suivi ces réquisitions, ordonnant le placement en détention immédiat de l'incendiaire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.51
légère pluie
le 30/05 à 3h00
Vent
4.74 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
98 %