Alerte Témoin

Inquiétudes à Chalon-sur-Saône sur l'avenir des soins intensifs de cardiologie

Publié le 19/12/2017 - 06:30
Mis à jour le 19/12/2017 - 08:42

Des médecins et élus alertent sur l'avenir incertain de l'unité de soins intensifs de cardiologie de Chalon-sur-Saône, la plus grande ville de Saône-et-Loire, dont les cardiologues demandent à présent la fermeture faute d'obtenir des équipements qu'ils jugent vitaux.

PUBLICITÉ

Les spécialistes protestent depuis mai contre le rejet par l'Agence régionale de santé (ARS) d'une demande d'ouverture dans la ville d'une unité de coronarographie et d'angioplastie, des outils qui permettent d'examiner les artères du coeur et de les traiter si elles sont bouchées.

"L'indécision de l'ARS bloque les recrutements, les cardiologues ne veulent pas venir dans une structure dont ils ne comprennent pas l'avenir", a dénoncé lundi à l'AFP le cardiologue Arnaud Dellinger, président de la Commission médicale de l'établissement, pour qui le service ne peut "pas continuer avec les effectifs" actuels.

Dans un communiqué publié dimanche soir, les spécialistes indiquent avoir demandé au directeur de l'établissement la fermeture le 8 janvier de l'unité de soins intensifs, qui traite les urgences. Les médecins espèrent ainsi attirer l'attention de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, à qui l'établissement a adressé en août un recours hiérarchique contre le refus de l'ARS.

"Le nord de la Saône-et-Loire représente 350.000 habitants", a aussi fait valoir lundi le maire LR de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, relevant que l'ARS avait reconnu en 2016 "un besoin exceptionnel" pour ce type d'unité à Chalon-sur-Saône.

Trois députés et trois sénateurs (LREM, LR et PS) du département ont également adressé vendredi un courrier au Premier ministre, transmis lundi à la presse, appelant ce dernier à "prendre la mesure de l'urgence de la situation locale et à engager les décisions nécessaires à la survie des patients".

Mais le Comité national de l'organisation sanitaire et sociale (CNOSS), dont l'avis est consultatif, a rendu mardi un avis défavorable au recours. L'ARS "s'indigne de l'appel à la fermeture de l'unité de soins intensifs de cardiologie". Et elle rappelle dans un communiqué qu'elle défend de son côté un "projet de coopération" entre les hôpitaux de Chalon-sur-Saône, Mâcon et Dijon.

La coronarographie est une technique permettant d'explorer l'état du coeur tandis que l'angioplastie consiste à dilater un vaisseau rétréci, dans le cas d'un caillot par exemple, à l'aide d'un petit ballonnet ou de la pose d'un ressort (ou "stent") qui épouse les parois du vaisseau.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Leucémie : les équipes bisontines de l’institut RIGHT sollicitées pour faire avancer la recherche

"Transformer le pronostic des leucémies dans les 10 ans à venir", tel est le défi lancé aux chercheurs. Les équipes bisontines de l’institut RIGHT (UMR1098) participeront au tout nouvel institut national de recherche partenariale OPALE que l’État vient de créer à cet effet, apprend-on ce mardi 18 février 2020.

Deuxième défi cycliste de la Sapaudia  pour sensibiliser au don de moelle osseuse

Inscriptions • La deuxième édition du défi cycliste de la Sapaudia Franche-Comté  partira le 18 juin 2020 de Baume-les-Dames.  150 cyclistes vont parcourir durant 24h près de 420 km à destination de Clairvaux-les-Lacs  pour sensibiliser, informer et recruter au don volontaire de moelle osseuse. Inscriptions jusqu'au 10 mars.

Mutuelles : l’UFC Que choisir dénonce une inflation moyenne de 5% en 2020

Alors que le 100 % santé pour l’optique et certains soins dentaires est entré en vigueur au 1er janvier dernier, l’UFC-Que Choisir révèle dans un communiqué de mercredi 12 février 2020, sur la base de l’étude de près de 500 contrats d’assurance santé recueillis auprès des consommateurs, que l’inflation subie en 2020 par les usagers est massive.

Salmonellose : retrait et rappel de Morbier au lait cru de la marque Perrin

13 personnes atteintes de salmonelloses ont été infectées par la même souche Salmonella Dublin après les investigations du Centre national de référence (CNR) des salmonelles à l’Institut Pasteur. Après enquête, le ministre de l'Agriculture rappelle des lots de Morbier au lait cru de la société Perrin (Doubs) distribué dans toute la France en grande distribution.

Des mallettes d'informations pour accompagner les familles d'enfants atteints d'un cancer

Hôpital de Besançon • La fondation Enfants Cancer Santé et le service hématologie-oncologie pédiatrique du CHU de Besançon ont présenté jeudi 6 février 2020 des mallettes d'informations destinées aux parents dont l'enfant est atteint d'un cancer. Elles seront offertes aux familles à partir de la semaine prochaine.

Contre les pesticides, les Coquelicots interpelleront l’Agence Régionale de Santé ce vendredi

Les Coquelicots de Besançon organisent une manifestation vendredi 7 février 2020 à partir de 18h30 pour battre le pavé jusqu'au siège de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, avenue Louise Michel. Dans le cadre de la campagne d’information sur les dangers pour la santé et l’environnement des SDHI (famille de 11 fongicides), "et face à l’inaction et au déni de l’ANSES" sur la dangerosité de ces produits, les Coquelicots ont décidé d’interpeller directement l’ARS.

SONDAGE – Prenez-vous des précautions contre le Coronavirus ?

L’épidémie de pneumonie virale 2019-nCoV a contaminé plus de 17 200 personnes dans le monde, dont plus de 360 mortellement. En France, le nombre de cas est très faible et les ressortissants français rapatriés ces derniers jours ne sont pas malades. A Besançon, une suspicion de cas de Coronavirus a été examinée il y a deux semaines, mais les résultats se sont avérés négatifs. A ce jour, aucun cas de cette maladie n'est déclarée en Franche-Comté. Et vous, prenez-vous des précautions contre cette maladie ? C'est le sondage de la semaine...

Coronavirus : les recommandations et le dispositif mis en place en Bourgogne Franche-Comté

Un cas suspect de Coronavirus accueilli vendredi dernier à l'hôpital de Besançon a été écarté dans le courant du week-end. L'Agence régionale de Santé de Bourgogne Franche-Comté met actuellement en application les mesures du ministère de la santé sur le modèle du risque épidémique et biologique (REB). 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.36
peu nuageux
le 20/02 à 21h00
Vent
5.51 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
76 %

Sondage