Inquiétudes sur le Lévothyrox : Jean-François Longeot interpelle la ministre de la Santé

Publié le 30/08/2017 - 15:45
Mis à jour le 30/08/2017 - 15:45

Suite aux effets secondaires "inhabituels" signalés par les patients sous traitement depuis le changement de formulation du Lévothyrox en mars 2017, le sénateur Jean-François Longeot a décidé d' interpeler la ministre des solidarités et de la santé.

photo.9juin._micro.expli_.jpg
Jean-François Longeot est intervenu ce 19 janvier 2016 au cours d'une question d'actualité. @Sénat
PUBLICITÉ

La question écrite du sénateur Jean-François Longeot a été validée par la division des questions. Elle sera donc publié le 7 septembre 2017 et adressée à Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé.

"Ce médicament est pris par trois millions de malades de la thyroïde et se présente comme l’un des trois médicaments les plus prescrits en France. Or depuis plusieurs mois de nombreux patients décrivent de nombreux effets secondaires du traitement devenus insupportables. C’est pourquoi, près de 76 000 personnes ont signé une pétition pour réclamer la suspension du médicament", explique Jean-François Longeot.

En cause la nouvelle formule du médicament commercialisée depuis fin mars (…) Si le principe actif du médicament, la lévothyroxine reste la même, la liste des excipients a été modifiée pour remplacer le lactose par du mannitol et de l’acide citrique. Cette modification de la formule a été demandée par l’Agence nationale de Sécurité du Médicament afin d’améliorer la stabilité chimique du médicament dans le temps.

Cependant les effets secondaires semblent très nombreux : vertige, fatigue, prise de poids, maux de tête, nausées….Les réseaux sociaux et la presse ont relatés ce changement de composition mal accepté.

L’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ayant constaté une augmentation des déclarations d’effets indésirables susceptibles d’être liés au Levothyrox a ouvert le 23 août dernier un numéro vert pour répondre aux nombreuses requêtes des patients. Dans ces conditions, il lui demande quelles dispositions elle compte prendre pour remédier à ce nouvel évènement sanitaire indésirable", conclut le sénateur.

(Communiqué du sénateur Jean-François Longeot)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sorties festives : un quart des habitants de Bourgogne Franche-Comté ont déjà conduit sous l’emprise d’alcool

#BienRentrer • À la veille des fêtes de fin d'années, les associations Prévention Routière et Assurance Prévention relancent une opération de sensibilisation sur les dangers de l'alcool au volant et en profitent pour révéler les résultats d’une enquête régionale du nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité. En Bourgogne Franche-Comté, l'alcool au volant est à l'origine de 30 % de la mortalité routière.

Les internes en médecine en grève illimitée à partir du 10 décembre 2019 : deux manifestations à Besançon

Le syndicat national des internes en médecine lance un préavis de grève nationale à partir de mardi 10 décembre 2019 pour une durée illimitée. Une manifestation est prévue à Besançon à 14 heures le 10 décembre ainsi que le 13 décembre pour le "Black Friday des internes". Une mobilisation importante est attendue.

Nans-sous-Sainte-Anne : le tribunal administratif de Besançon suspend l’arrêté anti-pesticide

Mardi 19 novembre 2019, le tribunal administratif de Besançon a décidé de suspendre l'arrêté anti-pesticide du maire de Nans-sous-Sainte-Anne en octobre dernier. Le tribunal administratif de Besançon n'aura pas été influencé par les décisions du tribunal de Cergy-Pontoise…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.84
légère pluie
le 15/12 à 9h00
Vent
6.09 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
83 %

Sondage