Insee : la croissance démographique stagne en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 01/01/2016 - 18:06
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:13

Selon un rapport de l'Insee du 31 décembre 2015, la région Bourgogne Franche-Comté compte 2 819 783 au 1e janvier 2013. La région rassemble 4,4 % de la population de France métropolitaine et se classe au onzième rang des treize grandes régions.

L'Insee a publié les populations officielles des 36 529 communes de France, qui entreront en vigueur au 1er janvier 2016. Ces "populations légales" sont très structurantes pour la vie des communes. De ces populations officielles dépendent le montant de la dotation que l'État verse à chaque commune pour assurer son fonctionnement, le mode de scrutin pour les élections municipales ou encore le nombre de pharmaciens qui peuvent être implantés dans la commune. Ce sont ainsi plus de 350 textes réglementaires qui s'appuient sur ces chiffres officiels.

Une population qui évolue faiblement

Depuis 2008, la Bourgogne-Franche-Comté a gagné près de 17 300 habitants mais entre 2008 et 2013, la croissance démographique régionale, de 0,1 % en moyenne annuelle, est modeste comparée à celle de la France métropolitaine de 0,5 %. Celle-ci est portée par le solde naturel alors que le solde migratoire est quasi nul. La Bourgogne Franche-Comté est, avec l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, la région de France métropolitaine dont la population évolue le plus faiblement.

Perte de population dans les "grandes" villes

En 2013, un quart de la population de Bourgogne Franche-Comté est concentrée dans les 24 grandes communes de plus de 10 000 habitants. Toutes ces "grandes communes" perdent des habitants (Besançon, Pontarlier, Vesoul, Lons-le-Saunier...), hormis Dijon et Chevigny-Saint-Sauveur en Côte-d'Or dont la population augmente, et Audincourt dans le Doubs dont le nombre d'habitants reste stable. 

Beaucoup de "petites" communes

En Bourgogne Franche-Comté les "petites" communes (de moins de 500 habitants) rassemblent 20 % de la population régionale. C'est davantage qu'en France métropolitaine. Ces petites communes sont principalement localisées en zone rurale ou montagneuse, dans une bande qui traverse la France du nord-est au sud-ouest. Depuis 2008, la population de ces petites communes augmente de 0,6 % en moyenne par an en Bourgogne Franche-Comté alors qu'elle baisse de 0,4 % en moyenne au niveau national.

Source : Insee Franche-Comté - Flash n°24. "Populations légales au 1er janvier 2013 : 2 819 783 habitants en Bourgogne-Franche-Comté". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Seul, un militant pour le climat bloque la circulation au centre-ville de Besançon

Pendant une vingtaine de minutes ce samedi 12 juin vers 16 heures, un militant d'Extinction Rébellion s'est assis sur le pont de la République à Besançon bloquant momentanément la circulation des véhicules. Seul, il portait un panneau : "Je suis terrifié par la violence engendrée par la crise climatique et écologique."

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Cinq hectares pour développer le concept d’écologie intégrale sur le terrain de Claire Combe…

Le terrain de Claire Combe, situé sur la colline des Buis, a été cédé en novembre 2020 par le diocèse et la paroisse du centre-ville de Besançon au secours catholique. Depuis, une expérience est mise en place afin de créer un lieu de vie particulier permettant d'accueillir aussi bien des personnes en situation de précarité que des acteurs associatifs...

Risque de noyade dans le Doubs : les sapeurs-pompiers invitent à la prudence

Suite au décès d'un jeune homme suite à une noyade à la Gare d'eau à Besançon vendredi dernier, les sapeurs-pompiers du Doubs rappellent, dans un communiqué du 3 juin, qu'il est strictement interdit de se baigner dans les lacs et rivières du département du Doubs, hors zones de baignades référencées et autorisées, le risque de noyade étant toujours présent.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.61
nuageux
le 15/06 à 18h00
Vent
1.51 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
64 %

Sondage