Retour en images sur l'inauguration du musée des Beaux-Arts et d'archéologie avec Emmanuel Macron

Publié le 16/11/2018 - 16:22
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:31

De son arrivée peu avant midi et jusqu’à son départ vers 13h50, revivez la visite d’Emmanuel Macron venu pour inaugurer le musée des Beaux-Arts et d’archéologie. De l’arrivée au musée avec la coupe du ruban inaugural à la visite à l’intérieur du musée jusqu’aux discours en vidéo, revivez les moments les plus forts de la visite présidentielle…

Détenteur de la plus ancienne collection publique française, créé en 1694, le musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon ouvre après quatre années de rénovation.   Durant cette période, près de 1.000 oeuvres ont été restaurées.

Emmanuel Macron est venu en terre amicale : son hôte, le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, est un partisan de la première heure qui dirige aussi l'institut de formation des cadres de La République en Marche.

Arrivé vers 11h50, le chef de l'État a visité ce musée dont la création remonte à 1694, ce qui en fait le plus ancien de France, et qui rouvre ses portes au grand public vendredi soir  à partir de 19h après trois ans de travaux. Petit moment de détente durant la visite du musée, Emmanuel Macron et les personnalités qui l'accompagnaient se sont esclaffés devant un portrait signé François Gérard, tant il ressemblait à Gérard Larcher, le président du Sénat.

En marge de la visite, 1.300 de personnes étaient réunies sous un chapiteau dressé sur la place de la Révolution qui était inaccessible sans carton d'invitation et auteur d'un dispositif de sécurité renforcé dans la matinée après qu'un groupe d'anarchistes eut déposé une douzaine d'oeufs dans la nuit dans le but de mener une action coup de poing. La préfecture du Doubs indique avoir du adapter son niveau de surveillance en raison de la velléité des manifestants qui n'avait pas l'autorisation de manifester sur la place.

Pendant ce temps, à l'appel de quatre syndicats (CGT, Solidaires, FO, Sud) et du PCF, entre 200 et 250 manifestants se sont rassemblés sur un parking avant de s'approcher à 200 mètres de la place de la Révolution . Maintenus à distance par les CRS, ils sont scandés "Macron démission" et "Macron, tes réformes, tu sais où on se les met".

Emmanuel Macron, aux côtés de son nouveau ministre de la Culture Franck Riester, a pris la parole après les discours du maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, de la présidente du Département Christine Bouquin et de la président de Région Marie-Guite-Dufay. (Voir discours ci dessous).

Le président de la République s'est exprimé durant une demi-heure sur sa politique culturel, un sujet qui lui est cher mais sur lequel il ne s'est jusqu'ici que rarement exprimé.

Il a ensuite défendu l'action du gouvernement pour "ouvrir davantage nos bibliothèques". "Partout où cela correspond à un besoin, je suis pour l'ouverture plus longue ou des jours nouveaux des bibliothèques", a-t-il dit, promettant que l'État apportera "les financements nécessaires".

Il a aussi promis que son ministre allait "peaufiner dans quelques semaines ou quelques mois" le "pass culture" pour les jeunes de 18 ans. Cette visite est pour Emmanuel Macron une nouvelle occasion d'aller "au plus près" des Français, avec qui il a promis dans son interview sur TF1 de chercher à améliorer ses relations. "Pas tout à Paris", avait-il assuré mercredi soir.

A la fin du discours, alors que l'assemblée applaudissait, un jeune homme a brandi une pancarte où était inscrit "Succès impopulaire 2019 ? L'Écologie ?" avant d'être rapidement sorti de la salle par un officier de sécurité. "On n'a pas tant d'occasions dans un mandat d'inaugurer un musée", s'est félicité le chef de l'État devant une assistance  bienveillante. "Ce musée est d'abord un grand musée européen, avec les courants de nombreux pays d'Europe, de l'antiquité byzantine jusqu'à la peinture du XXe siècle, avec des tableaux de Cranach, Courbet ou Bonnard"

Info +

Inauguration du Musée des Beaux-arts et d’archéologie : le programme des festivités

  • Entrée gratuite pour tous les 16, 17 et 18 novembre

Vendredi 16 novembre

  • 19h - Ouverture du musée au public jusqu'à minuit
  • 20h30-minuit dans la structure place de la Révolution - Concert La Fraîcheur/Chapelier fou en partenariat avec la Rodia

Samedi 17 novembre

  • 10h-minuit - Ouverture gratuite du musée
  • 14h-minuit - Making of du musée dans la structure place de la Révolution
  • 15h30-16h30 - Table-ronde pourtous.fr : un musée accessible et solidaire avec Miléna Buguet, Marie-Jeanne Urlacher, Marion Izquierdo, Bernard Avon, Elodie Bouiller, animateur : Morgane Magnin
  • 18h-19h - Table-ronde 7e mur : l’architecture du musée en question avec Adelfo Scaranello, Nicolas Surlapierre, Aurélien Imbert, animateur : Nicolas Bousquet
  • 21h-minuit - Laisse tomber la nuit  avec le groupe de performance Art-Action Building (ISBA), Louise Vanardois,  et DJ set Zo & Miqi O. (Le Retour du Boogie) Afro/Funk/Hip-Hop

Dimanche 18 novembre

  • 10h-18h - Ouverture gratuite du musée
  • 10h-18h - Making of du musée dans la structure place de la Révolution
  • 11h-12h - Table-ronde Le Musée 2.0 avec Nicolas Bousquet et la société Livdéo, animateur : Morgane Magnin
  • 15h-16h - Table-ronde 4 saisons à Planoise avec Ileh Riahi El Mansouri, Emilie Nouet, Anne Tanguy, Thibaut Respingue, animateur : Nicolas Bousquet
  •     16h30-17h30 - Table-ronde Sabas : anagrammes contemporains avec Sabine le varlet, Audrey Devaud Benjamin Desoche, Aurel Rubbish, Sébastien Chaperon, animateur : Nicolas Surlapierre
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

ouverture musée des beaux-arts et d'archéologie

Mécénat des musées du centre : le “Cercle Pâris” veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée « Cercle Pâris » du nom d’un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l’architecte Pierre-Adrien Pâris, l’association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

L’Ivresse de Noé (Giovanni Bellini) de retour au musée des Beaux-Arts de Besançon

Musée gratuit ce dimanche • Absent lors de la réouverture du musée des beaux-arts et d’archéologie le 16 novembre 2018, « L’Ivresse de Noé » de Giovanni Bellini a fait son retour le jeudi 31 janvier 2019. La toile avait été prêtée à la National Gallery de Londres. Profitez-en pour aller redécouvrir ce tableau !  Le musée est gratuit ce dimanche 3 février 2019, comme tous les premiers dimanches du mois.

Les discours d’inauguration du musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Besançon…

Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon, prononce le premier discours à la sortie de la visite du musée ce 16 novembre 2018. Il est suivi par Christine Bouquin, la présidente du Département du Doubs, Marie-Guite Dufay, la présidente de Région pour finir par Emmanuel Macron, le président de la République.

Vivez en direct l’inauguration par Emmanuel Macron du musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Besançon

dernière mise à jour à 13h48 • Le président de la République, Emmanuel Macron vient inaugurer le musée des Beaux-Arts de Besançon ce vendredi 16 novembre 2018 à partir de 11h sur la place de la Révolution. Vivez en direct les temps forts de l’inauguration.

Visite d'Emmanuel Macron : les restrictions d'accès au centre-ville

À l’occasion de la venue du président de la République pour l’inauguration du musée des Beaux-Arts et d’archéologie de Besançon vendredi 16 novembre 2018 à 11h, l’accès au centre-ville sera restreint dans un périmètre limité autour de la place de la Révolution à partir de 7h du matin.

Zoom œuvre : le Taureau d'Avigney du musée des Beaux-Arts et d'archéologie de Besançon

J-1 avant l'inauguration • Fleuron des collections archéologiques du Musée des Beaux-Arts de Besançon , le taureau d’Avrigney (Haute-Saône) a été découvert dans un remarquable état de conservation en 1.756 lors d’un labour par Jean Chevalier dans un endroit où avaient été signalés des restes de fondations, ainsi que de nombreuses tuiles et monnaies romaines. Julien Cosnuau, responsable des collections archéologiques du musée nous présente cette œuvre…


Taureau d’Avrigney MBAA from maCommune.info on Vimeo.

Politique

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Accord signé au Nouveau Front populaire : Dominique Voynet, candidate dans le Doubs

Les Écologistes, le Parti socialiste, la France insoumise et le Parti communiste ont trouvé et signé jeudi 13 juin au soir un accord pour la création d'un "Nouveau Front populaire", après l'annonce de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin dernier. Dominique Voynet (EELV), ancienne ministre et secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Bourgogne-Franche-Comté est candidate dans la deuxième circonscription du Doubs, supplée par Anthony Poulin, adjoint à la maire de Besançon.

Législatives 2024 : Éric Alauzet se retire et laisse la place à Benoît Vuillemin

Selon un communiqué du 13 juin 2024, le député de la deuxième circonscription du Doubs du parti Renaissance, Éric Alauzet, a décidé de se retirer de la campagne pour l’élection législatives anticipée des 30 juin et 7 juillet. Il confirme la candidature de Benoît Vuillemin, maire de Saône et vice-président de Grand Besançon Métropole.

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.18
forte pluie
le 15/06 à 3h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
96 %