Jamal-Eddine Louhkiar quitte le groupe d'opposition "Besançon Maintenant"

Publié le 04/02/2022 - 12:02
Mis à jour le 04/02/2022 - 12:17

L’élu, fidèle au chef de file Ludovic Fagaut lors de l’élection municipale, a décidé de quitter le groupe municipal d’opposition « Besançon Maintenant ». Une décision qu’il a annoncé dans un communiqué de presse ce jeudi 3 février 2022.

9 - Jamal-Eddine Louhkiar - 40 ans -  Facteur  - PLANOISE ©
9 - Jamal-Eddine Louhkiar - 40 ans - Facteur - PLANOISE ©

Pour rappel, Jamal-Eddine Louhkiar est le quatrième élu à quitter  le groupe LR. Julie Boucon, Thierry Pétament et Jean-Marc Faivre avaient fait de même au début du mandat. 

"J’ai décidé de quitter le groupe "Besançon Maintenant" car aujourd’hui, je ne me sens plus à ma place dans ce groupe. Mon seul parti, ce sont les Bisontins. Ils pourront toujours compter sur moi tout au long du mandat", explique Jamal-Eddine Louhkiar. 

L’élu précise vouloir "retrouver une totale liberté" tout en restant "fidèle" à ses valeurs, ses convictions et ses principes. 

En ce qui concerne la suite des événements, Jamal-Eddine Louhkiar indique cette décision "prend effet immédiatement". Il ne quitte toutefois pas le conseil municipal et siège désormais en tant que "non-inscrit" : "J’ai besoin d’un nouveau départ et je ne veux surtout pas avoir de regrets. Ma priorité reste et restera d’améliorer le quotidien de tous les Bisontins. Je vais continuer de me donner à 100 % pour eux", conclut-il. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.86
couvert
le 04/02 à 0h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
85 %