Jean-Louis Fousseret et son équipe soutiennent les intermittents du spectacle

Publié le 20/03/2014 - 12:20
Mis à jour le 17/04/2019 - 14:13

Les intermittents du spectacle manifestent ce jeudi 20 mars contre les positions du MEDEF qui souhaite supprimer ce statut le conside?rant comme responsable du trou de l’assurance chomage. Cette affirmation a pourtant e?te? contrecarre?e par un rapport de la cour des comptes en date du 26 novembre 2013. Jean-Louis Fousseret et son équipe de campagne « Tous pour Besançon » annonce son soutien aux intermittents du spectacle dans un communiqué.

 ©
©

"Jean Louis Fousseret et son e?quipe rappellent que l’intermittence n’est pas un me?tier mais un syste?me d’indemnisation lie? a? une organisation particulie?re des me?tiers du spectacle. Les "be?ne?ficiaires" de ce statut (artistes, techniciens, animateurs radio,...) travaillent sur des pe?riodes discontinues avec des employeurs multiples. Ce statut permet notamment aux artistes de cre?er leur spectacle, cette pe?riode e?tant rarement re?mune?re?e.

Les intermittents ne sont pas arc boute?s sur un soit disant statut de privile?gie?s mais sont des personnes responsables qui formulent des propositions concre?tes d’ame?nagement. Le MEDEF avance des chiffres fantaisistes concernant le de?ficit de ce re?gime en le de?connectant du re?gime ge?ne?ral.

Dans notre pays, l’e?conomie culturelle est tre?s importante par son impact sur le tourisme, le commerce, l’he?bergement, la restauration et donc la cre?ation d’emploi.

Remettre en cause l’intermittence de fac?on caricaturale c’est remettre en cause la culture, l’intelligence, l’e?motion, la part sensible qui fait de chacun de nous des e?tres ouverts, e?panouis, capables de re?fle?chir sur le monde qui nous entoure. C’est aussi la disparition de nombreux lieux de diffusion, d’ateliers artistiques en direction des enfants ou des amateurs.

Ne voulant pas faire de ce mouvement le?gitime un objet de re?cupe?ration politique la liste « Tous pour Besanc?on » conduite par Jean-Louis Fousseret ne participera pas a? la manifestation mais s’associe pleinement aux intermittents, pointe?s une fois de plus comme boucs e?missaires."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : un collectif mobilisé contre l’extrême droite à Besançon

À l'initiative de la Ligue des droits de l'Homme, une cinquantaine d'associations, d'ONG et d'organisations syndicales se sont réunies lundi 11 juin 2024 et ont décidé de former un collectif suite aux résultats des élections européennes. Pour rappel, une mobilisation contre l’extrême droite est prévue samedi 15 juin 2024 à 15h00 place de la Révolution à Besançon.

Législatives 2024 : comment voter par procuration ?

Le 9 juin 2024, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale, appelant ainsi les Français à retourner aux urnes les 30 juin et 7 prochains. En vue de ces élections législatives, et en ce début de saison estivale, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer renouvelle le dispositif de procuration dématérialisée, mis en place pour la première fois pour les élections Européennes 2024. Précisions.

Eric Ciotti exclu des LR, Annie Genevard reprend la co-gouvernance

La secrétaire générale Les Républicains et députée du Doubs a tenu une courte conférence de presse aux côtés Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes ce mercredi 12 juin 2024 après avoir convoqué un bureau politique exceptionnel suite à l’annonce d’ Eric Ciotti d’un accord avec le Rassemblement national en vue des élections législatives.

Législatives : les élus LR et de l’Union de la droite, du centre du Département du Doubs refusent ”clairement” le ralliement avec le RN

Dans un communiqué du mardi 11 juin 2024, le groupe majoritaire Les Républicains et apparentés du groupe Union de la droite, du centre et de la Société civile du conseil départemental du Doubs, dont la présidente Christine Bouquin, demandent une réunion du bureau de LR pour refuser ”clairement” la proposition d’Eric Ciotti.

Législatives : PS, PCF, EELV et LFI veulent “des candidatures uniques” dans “chaque circonscription” au premier tour

Le Parti socialiste, le Parti communiste, les Ecologistes et La France insoumise ont indiqué vouloir "soutenir des candidatures uniques dès le premier tour" des élections législatives, dans un communiqué également signé par Place publique, ou Générations. Pour rappel les élections législatives se dérouleront le 30 juin et 7 juillet 2024.

Les Républicains s’allie au RN : à Besançon, des élu(e)s démissionneront si Eric Ciotti reste en place

Nouveau tremblement de terre mardi 11 juin 2024 : le président du parti de droite Les Républicains a annoncé son ralliement au Rassemblement national dans la course aux élections législatives dont le premier tour est prévu le 30 juin. À Besançon, Ludovic Fagaut, chef du groupe LR Besançon maintenant au conseil municipal et premier vice-président du Département du Doubs, dit ne pas "cautionner les orientations d'Eric Ciotti".

Législatives : “Nous avons besoin d’une alliance” avec le RN, affirme le patron de LR Eric Ciotti

Le patron de LR Eric Ciotti a provoqué mardi 11 juin 2024 un coup de théâtre en annonçant que la droite avait "besoin d’une alliance" pour les législatives du 30 juin avec le Rassemblement national, un accord inédit avec l’extrême droite rejeté immédiatement par de nombreux dirigeants de son parti.

Législatives 2024 : ”L’urgence est de répondre à la désespérance et à la rupture de confiance” selon Anne Vignot

Dans un communiqué 10 juin 2024, la maire de Besançon EELV, Anne Vignot, fait un ”constat dramatique” suite aux résultats des élections européennes françaises au cours desquelles le Rassemblement national ressort victorieux. L’élue appelle à ”une majorité pour le progrès social et écologiste, par l’union des forces de gauche.”

Sondage – Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron de dissoudre l’Assemblée nationale ?

Directement après l’annonce des résultats des élections européennes ce dimanche 9 juin 2024 où le RN est arrivé largement en tête, le chef de l’État a pris la décision de dissoudre l’Assemblée nationale afin de "redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote". Comprenez-vous la décision d’Emmanuel Macron ? C’est notre sondage de la semaine.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.31
ciel dégagé
le 13/06 à 12h00
Vent
3.21 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
41 %