Jobs d'été et Covid-19 : où en est-on en Franche-Comté ?

Publié le 16/07/2020 - 08:30
Mis à jour le 16/07/2020 - 10:32

La crise sanitaire a fortement impacté l’économie et de ce fait les jobs d’été. Quelles sont les principales difficultés ? Quels sont les secteurs qui recrutent ? Sébastien Maillard, directeur du CRIJ Bourgogne Franche-Comté effectue un premier bilan ce mois de juillet 2020.

C'est un constat, les jobs d'été sont moins nombreux cette année suite au coronavirus. Paradoxalement, ce mois de juillet "plus d'offres sont à pourvoir que l'année dernière à la même époque", souligne le directeur du CRIJ Bourgogne Franche-Comté. Certains secteurs d'activité cherchent encore de jeunes travailleurs comme dans le tourisme, le service à la personne et l'animation : "Dans ces secteurs, on recrute plus tard, car il y avait moins de visibilité il y a quelques mois. L'offre évolue en même temps que la propagation du virus. C'est lié", indique Sébastien Maillard.

Quels sont les secteurs les plus accessibles pour les mineurs ?

Préférez les rencontres directes avec les recruteurs et faites-vous aider par les professionnels du réseau jeunesse pour vos lettres de motivation et CV : www.jeunes-Bourgogne Franche-Comte.fr

Les secteurs qui recrutent le plus de jeunes sont :

  • Le baby-sitting (garde d'enfants ponctuelles, régulières)
  • Les travaux saisonniers agricoles (conditionnement, maraîchage : ramassage, cueillette de fruits, de légumes)
  • La vente (boulangerie, marchés, plage)
  • Le service à la personne (course, garde d'animaux, ménage, jardinage, assistance informatique)
  • L'animation (encadrement d'enfants ou d'ados en accueil de loisirs)
  • La restauration (restauration rapide, extras, plongeurs)

Pour celles et ceux qui ne travailleront pas cet été, le CRIJ donne quelques pistes pour occuper l'été :

  • En devenant sapeurs-pompiers volontaires : www.pompiers.fr
  • En faisant du bénévolat : coopératives jeunesse et service : www.cooperer.coop/les-cooperatives-jeunesse-de-services/

Quelques questions récurrentes sur les droits des jeunes

À quel âge peut-on travailler ?

Il est possible de travailler dès 16 ans. Il peut parfois même être autorisé à partir de 14 ans, mais des règles particulières doivent être respectées. Dans les faits, les employeurs favorisent l'emploi des jeunes à partir de la majorité.

Pour les jeunes de moins de 26 ans (au 1er janvier de l'année d'imposition), vous êtes exonérés d'impôts sur les salaires perçus pendant vos études ou vos congés scolaires ou universitaires, dans la limite de trois mois de SMIC pour une année ( que vous soyez rattaché ou non au foyer fiscal de vos parents).

À quel salaire peut-on prétendre ?

Versé chaque mois, le salaire doit s'accompagner d'un bulletin de paie sur lequel doit figurer :  le poste occupé la période de paie le nombre d'heures effectuées l'intitulé de la convention collective le salaire brut le montant des cotisations sociales patronales et salariales montant net à payer

Le salaire minimum est au mois égal au SMIC (sauf convention collective plus favorable).  Concernant les mineurs, le montant minimal pour moins de six mois d'activité professionnelle est de :

  • Moins de 17 ans : 80 % du SMIC
  • De 17 à 18 ans : 90 % du SMIC

Le SMIC au 1er janvier 2020 est de 10,15 € brut de l'heure soit 1.539 € par mois sur la base de 35h hebdomadaires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.09
peu nuageux
le 19/06 à 12h00
Vent
3.04 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
68 %