Jobs d'été et Covid-19 : où en est-on en Franche-Comté ?

Publié le 16/07/2020 - 08:30
Mis à jour le 16/07/2020 - 10:32

La crise sanitaire a fortement impacté l'économie et de ce fait les jobs d'été. Quelles sont les principales difficultés ? Quels sont les secteurs qui recrutent ? Sébastien Maillard, directeur du CRIJ Bourgogne Franche-Comté effectue un premier bilan ce mois de juillet 2020.

C'est un constat, les jobs d'été sont moins nombreux cette année suite au coronavirus. Paradoxalement, ce mois de juillet "plus d'offres sont à pourvoir que l'année dernière à la même époque", souligne le directeur du CRIJ Bourgogne Franche-Comté. Certains secteurs d'activité cherchent encore de jeunes travailleurs comme dans le tourisme, le service à la personne et l'animation : "Dans ces secteurs, on recrute plus tard, car il y avait moins de visibilité il y a quelques mois. L'offre évolue en même temps que la propagation du virus. C'est lié", indique Sébastien Maillard.

Quels sont les secteurs les plus accessibles pour les mineurs ?

Préférez les rencontres directes avec les recruteurs et faites-vous aider par les professionnels du réseau jeunesse pour vos lettres de motivation et CV : www.jeunes-Bourgogne Franche-Comte.fr

Les secteurs qui recrutent le plus de jeunes sont :

  • Le baby-sitting (garde d'enfants ponctuelles, régulières)
  • Les travaux saisonniers agricoles (conditionnement, maraîchage : ramassage, cueillette de fruits, de légumes)
  • La vente (boulangerie, marchés, plage)
  • Le service à la personne (course, garde d'animaux, ménage, jardinage, assistance informatique)
  • L'animation (encadrement d'enfants ou d'ados en accueil de loisirs)
  • La restauration (restauration rapide, extras, plongeurs)

Pour celles et ceux qui ne travailleront pas cet été, le CRIJ donne quelques pistes pour occuper l'été :

  • En devenant sapeurs-pompiers volontaires : www.pompiers.fr
  • En faisant du bénévolat : coopératives jeunesse et service : www.cooperer.coop/les-cooperatives-jeunesse-de-services/

Quelques questions récurrentes sur les droits des jeunes

À quel âge peut-on travailler ?

Il est possible de travailler dès 16 ans. Il peut parfois même être autorisé à partir de 14 ans, mais des règles particulières doivent être respectées. Dans les faits, les employeurs favorisent l'emploi des jeunes à partir de la majorité.

Pour les jeunes de moins de 26 ans (au 1er janvier de l'année d'imposition), vous êtes exonérés d'impôts sur les salaires perçus pendant vos études ou vos congés scolaires ou universitaires, dans la limite de trois mois de SMIC pour une année ( que vous soyez rattaché ou non au foyer fiscal de vos parents).

À quel salaire peut-on prétendre ?

Versé chaque mois, le salaire doit s'accompagner d'un bulletin de paie sur lequel doit figurer :  le poste occupé la période de paie le nombre d'heures effectuées l'intitulé de la convention collective le salaire brut le montant des cotisations sociales patronales et salariales montant net à payer

Le salaire minimum est au mois égal au SMIC (sauf convention collective plus favorable).  Concernant les mineurs, le montant minimal pour moins de six mois d'activité professionnelle est de :

  • Moins de 17 ans : 80 % du SMIC
  • De 17 à 18 ans : 90 % du SMIC

Le SMIC au 1er janvier 2020 est de 10,15 € brut de l'heure soit 1.539 € par mois sur la base de 35h hebdomadaires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.23
chutes de neige
le 25/01 à 3h00
Vent
5.02 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
95 %

Sondage