L’UMP du Jura fait de la résistance

Publié le 17/06/2012 - 22:53
Mis à jour le 18/06/2012 - 07:55

Les trois députés UMP sortants du Jura ont conservé leur siège à l'issue du second tour des élections législatives dimanche, même si la droite perd du terrain en voix.

législatives 2012

Le député-maire de Lons-le-Saunier, Jacques Pélissard, a été réélu dans la première circonscription avec 52,14% des suffrages contre 47,86% pour la candidate socialiste Danielle Brulebois. Il effectuera ainsi son cinquième mandat consécutif.

En 2007, Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France, avait été élu dès le premier tour avec 51,17%.

Dans la circonscription de Saint-Claude (2e), la députée sortante Marie-Christine Dalloz (UMP) enregistre 54,61% des voix, devant le candidat investi par le Parti radical de gauche et le Parti socialiste dans le cadre des accords nationaux, Raphaël Perrin (45,39%). Mme Dalloz connaît néanmoins un recul par rapport à 2007 où elle avait obtenu 65,39%.

Jean-Marie Sermier (UMP) a été réélu à Dole avec 53,18% contre 46,82% pour Sylvie Laroche (PS), bénéficiant des tensions au sein de la gauche locale. Le député sortant avait gagné avec 54,51% des voix en 2007.

Dans l'ensemble du département, l'UMP arrive en tête avec 53,20% contre 46,80% pour le PS. L'abstention est de 38,09%.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Gilles Platret

CANDIDAT N°7 • Gilles Platret a 48 ans. Depuis 2014, il est maire de Chalon-sur-Saône et conseiller régional à la Région Bourgogne Franche-Comté depuis 2015. Il est également vice-président du parti Les Républicains. Cette année, il se présente en tête de liste pour les élections régionales avec "Pour les Bourguignons et les Francs-Comtois" (LR-Debout la France-UDI).

Régionales Bourgogne-Franche-Comté : le portrait et le programme de Stéphanie Modde

Candidate n°6 •

Stéphanie Modde a 53 ans. Présidente du groupe des élus écologiste a 10 ans, Elle a intégré les Verts en 1995. Depuis, elle n'a eu de cesse de faire de l'écologie politique son étandard avec une vision sociale clairement affichée à gauche. Avec sa liste  "Écologistes et Solidaires", Stéphanie Modde dit vouloir porter une écologie ambitieuse pour la Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.47
nuageux
le 18/06 à 12h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
28 %

Sondage