La conception du pôle St Jacques-Arsenal selon Jean-Louis Fousseret

Publié le 19/02/2014 - 17:43
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:23

Lors d'une conférence de presse ce mercredi 19 février, le maire sortant et candidat PS aux élections municipales de Besançon, Jean-Louis Fousseret, entouré de Christophe Lime (PC) et Anne Vignot (EELV) ont proposé leur conception du pôle St Jacques-Arsenal. "Il faut que ce soit un lieu de vie toute la semaine" a-t-il indiqué.

dsc_6801.jpg
©

Municipales 2014

L'objectif du pôle St-Jacques-Arsenal est "à la fois de faire revenir des habitants de tous âges, de conforter l'université et de développer du commerce, de l'activité, de la culture et les congrès" explique le maire PS.

 Les orientations

  • Activer la polarité en irriguant le site de l'Arsenal et en embellissant l'esplanade, ouvrir la Cour d'honneur au public
  • Créer de l'habitat public et privé, des services (ex-maison de retraite), des équipements (ex-aire de jeux) et des jardins se prolongeant jusqu'au Doubs avec l'installation d'une plage publique
  • Créer un façade contemporaine, un lieu d'échange et conforter notre université le long du 8 mai 1945 avec l'installation d'un grand pôle Bibliothèque universitaire – bibliothèque municipale, d'un learning center et la maison des sciences humaines
  • Développer l'activité économique avec l'émergence d'un palais des congrès, d'un cluster, d'un espace collaboratif pour les industries culturelles et créatives (ICC)

 "C'est un lieu qui sera merveilleux" a déclaré le maire candidat.

 Son financement

 Le site appartient au CHRU. Il est estimé à 40 millions d'euros (sans les travaux estimés à plus de 150 millions d'euros). "Pour bâtir ce nouveau site essentiel pour la ville, nous mettrons en place des partenariats publi-privé afin d'équilibrer l'investissement et permettre des travaux rapides" a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Jean-Louis Fousseret précise que ce projet "sera enrichi par une vaste concertation et un débat public sous la forme d'ateliers citoyens".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.11
légères chutes de neige
le 03/12 à 6h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
98 %

Sondage