La Corée du Nord s’intéresse aux fromages de Franche-Comté

Publié le 23/04/2014 - 08:50
Mis à jour le 23/04/2014 - 15:26

Des représentants de Corée du Nord ont visité une école fromagère près de Besançon début mars, dans l'espoir d'y former trois de leurs concitoyens, mais ont essuyé un refus poli, a-t-on appris ce mardi 22 avril de la directrice de l'établissement.

recemment_mis_a_jour36.jpg
Emmental ©Dieter Seeger-http://en.wikipedia.org/wiki/File:Emmentaler_aoc_block.jpg Kim Jung-Un©: petersnoopy-http://www.geografi-tjek.dk/foto.aspx?id=868
PUBLICITÉ

Deux représentants nord-coréens « sont venus visiter nos installations, voir l’établissement » a confirmé à l’AFP Véronique Drouet, directrice de l’école nationale d’industrie laitière (Enil) de Mamirolle (Doubs), qui les a reçus « sans a priori », comme d’autres visiteurs étrangers. « J’imagine qu’ils ont cru qu’ils avaient trouvé une école (qui leur convenait) et que ça ne faisait pas l’ombre d’un doute que ça allait marcher », a-t-elle ajouté. Cependant « il n’y a pas matière à aller plus loin avec la Corée du Nord » car un tel partenariat « ne rentre pas dans nos priorités et notre stratégie », a-t-elle expliqué.

En effet les coopérations internationales de l’Enil de Mamirolle, qui forme 600 élèves à la transformation du lait et à la fabrication de fromages comme le Comté, le Mont-d’Or ou l’Emmental, se font principalement dans le cadre des coopérations conventionnées de la région Franche-Comté, a souligné Mme Drouet. « On est une école à taille humaine, on ne peut pas se démultiplier aux quatre coins du monde », aussi « on privilégie nos partenaires habituels », a-t-elle mis en avant. Mais « ça fait toujours plaisir de voir qu’on est connu », parfois de très loin, « c’est ce qu’il faut retenir » s’est-elle amusée.

Le site d’informations économiques et politiques La Lettre A avait présenté ce partenariat avec la Corée du Nord comme acquis, sans citer de source. La nouvelle, reprise notamment par la BBC, a fait les délices des réseaux sociaux mardi.

Dirigée d’une main de fer par le dictateur Kim Jong-Un, la Corée du Nord est un des pays les plus fermés au monde, soumis depuis plusieurs années à de lourdes sanctions internationales en raison de son programme nucléaire. Kim Jong-Un, qui a fait des études en Suisse, passe pour un amateur d’Emmental.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels sont les bienfaits du chocolat ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #5 • Le week-end de Pâques et les jours qui suivent nous mettent à rude épreuve. Presque chacun aura craqué durant cette semaine et se sera offert quelques chocolats... Mais quels sont les bienfaits du chocolat ? C'est la Question (pas si) con de ce vendredi 19 avril 2019.

Pourquoi mange-t-on des œufs en chocolat à Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #4 • Croyants ou non, pratiquants ou non, nombreux sont celles et ceux qui se réunissent en famille ou entre amis pendant Pâques. La coutume veut que l'on s'offre du chocolat sous forme d'œufs, mais pourquoi ? C'est la Question (pas si) con de ce jeudi 18 avril 2019 sur le thème de Pâques...

Service national universel en Haute-Saône : il est encore temps de s’inscrire…

Une première cohorte d'environ 3.000 jeunes volontaires venus de 13 départements vont expérimenter dès juin prochain le futur Service national universel (SNU), promesse de campagne d'Emmanuel Macron. La Haute-Saône en fait partie et il est encore possible de s'inscrire jusqu'au vendredi 19 avril 2019 sur pref-candidature-snu@haute-saone.gouv.fr .

Une factrice du Doubs va parcourir 525 km en vélo pour déposer la candidature de La Poste aux United Nations Climate Action Awards de l’ONU

Du jeudi 25 au lundi 29 avril 2019,Aurore Girardet, factrice à Pontarlier, va parcourir 525 km en vélo électrique de Paris à Bonn, en Allemagne, pour déposer le dossier de candidature du groupe La Poste aux United Nations Climate Action Awards de l’ONU dans la catégorie "Neutralité carbone".

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Cela n'a échappé à personne ce mardi soir. Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon ont sonné en témoignage de soutien à la cathédrale Notre Dame de Paris. Ce mercredi, elles sonneront à nouveau à la demande de la conférence des Évêques de France.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.58
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage