La Franche-Comté entend produire 32% d'énergies renouvelables d'ici 2020

Publié le 06/03/2013 - 18:55
Mis à jour le 07/03/2013 - 22:30

Comment atteindre l'efficacité énergétique ? Quels choix faire en matière d'énergies renouvelables d'ici 2020 ? C'est à ces questions que doit répondre le débat national autour de la transition énergétique souhaité par le président de la République. Il a été lancé ce mardi 6 mars en Franche-Comté.

joel_prillard_de_la_dreal_mg_dufay_et_blandine_aubert_directrice_ademe_fc_de_gche_a_droite.jpg
Joël Prillard de la DREAL, Marie-Guite Dufay, président de Région et Blandine Aubert, directrice de l'ADEME FC, ont lancé le débat sur la transition énergétique en région. DR

Débat national

PUBLICITÉ

Elus, associations, collectifs environnementaux et entrepreneurs s’étaient réunis pour l’occasion à la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), à Besançon. La principale conclusion, ressortie de cette première réunion de concertation, était finalement qu’il y a encore beaucoup de travail. 

« Il va falloir sortir de ce cycle qui consistait à penser que l’énergie était renouvelable et à volonté », a insisté la présidente de Région, Marie-Guite Dufay. Pour cela, « il sera nécessaire faire preuve d’ouverture et s’entendre mutuellement car il y a parfois conflit d’usage. »

Une loi votée à l’automne

Le débat national qui a lieu dans chaque région jusqu’en juillet, conduira à un projet de loi à l’automne 2013. En attendant, les acteurs qui le souhaitent ont trois mois pour organiser des débats au niveau local. Chaque événement pourra être pris en compte dans les recommandations finales s’il est préalablement labellisé sur le site dédié (www.transition-energetique.gouv.fr).

À noter que des journées de l’énergie seront organisées les 29, 30 et 31 mars où l’on pourra visiter des installations ou des initiatives pionnières dans les énergies renouvelables. Le 25 mai, une journée débat citoyen se tiendra également.

Objectif des 3 x 20%… voire même mieux

En Franche-Comté, le scénario retenu pour 2020 viserait une diminution de 20% de la consommation en énergie primaire, ajoutée à une réduction de 20% des émissions de gaz à effet et une production de 32% d’énergies renouvelables. Un dernier chiffre plus élevé que l’objectif national fixé à 23%. « Dans notre région pourvoyeuse en eau et en bois, nous pouvons faire des efforts supplémentaires », a fait remarquer Marie-Guite Dufay.

« Nous souhaiterions passer d’une société très consommatrice en énergies fossiles à une société plus sobre. En région, nous voulons passer des 15% d’énergies renouvelables actuels à 32%. Nous nous donnons cet objectif car nous avons notamment une filière bois importante », a souligné Joël Prillard, directeur régional adjoint de la DREAL.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.47
légère pluie
le 20/06 à 12h00
Vent
4.69 m/s
Pression
1014.71 hPa
Humidité
65 %

Sondage