Alerte Témoin

La Franche-Comté tient des assises sur l’alimentation

Publié le 12/02/2014 - 18:19
Mis à jour le 12/02/2014 - 18:23

Jeudi 13 février 2014, Stéphane Fratacci, préfet de la région Franche-Comté, préfet du Doubs, réunit le comité régional de l'alimentation (CRALIM) sous forme d'assises . Plus de 100 personnes ont déjà répondu présents pour échanger sur les réalisations et sur les objectifs de la politique de l'alimentation en région

2014-02-12-enfant_alimentation_gateau.jpg
©www.photl.com

Bien manger

"Cette manifestation s'articulera autour de deux tables rondes thématiques, la première sur l'éducation des jeunes au « bien manger », avec une préoccupation d’information sur les produits locaux et les métiers de l'alimentaire, et la seconde sur la justice sociale, depuis la lutte contre le gaspillage jusqu'à l'alimentation des personnes les plus démunies. Plusieurs projets souvent méconnus, portés par de multiples acteurs régionaux, seront ainsi mis en lumière", indique la Préfecture dans un communiqué, précisant que de nombreuses actions sont accompagnées chaque année dans le cadre d'un appel à projets financé par le ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt et mis en œuvre par la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF). 
 
Il est précisé que, depuis 2009, près de 372.000 euros d'aides ont permis de soutenir près de 70 projets. 29% du budget ont été consacrés à l'éducation de la jeunesse, 27%  à l’amélioration de la qualité de la restauration collective et 21% à l'alimentation des personnes démunies. 
 

Trois priorités pour 2014

En 2014, l'appel à projets sera lancé le 1er mars, pour une réponse avant le 25 avril et portera principalement sur les trois priorités nationales : la justice sociale, l'éducation alimentaire de la jeunesse et la lutte contre le gaspillage alimentaire, sur fond d'ancrage territorial de l'alimentation.
 
"Initiée en 2009, consacrée en 2010 avec le premier Programme national de l'alimentation (PNA), cette politique sera confirmée par la loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, signale la Préfecture. Elle complète, par une approche différente, la politique nutritionnelle de santé (Plan national nutrition santé, ou PNNS) et a pour objectif d'apporter des réponses à un ensemble de questions sociétales et économiques que pose aujourd'hui l'alimentation. Ainsi le PNA vise notamment à défendre et promouvoir notre modèle alimentaire. Ce dernier est en effet de plus en plus remis en cause par nos comportements, alors qu'il semble être un gage de bonne santé et de sociabilité, et est, par ailleurs, l'un des moteurs les plus dynamiques de notre économie au travers de la production agricole et agroalimentaire." 
 
A noter que ces assises se réuniront une fois par an, associant tous les acteurs de la chaîne alimentaire régionale, associations, collectivités, professionnels et services de l’Etat.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Démarchage téléphonique : « Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore » (UFC Que choisir)

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment aujourd’hui de leur possible détricotage par la Haute Assemblée.

Les déploiements et la poursuite des raccordements en fibre reprennent sur le réseau Doubs Très Haut Débit

Alors que la crise sanitaire actuelle souligne encore davantage l'importance de l'accès au très haut débit pour tous, que ce soit pour télétravailler, soigner à distance ou encore assurer la continuité de l'éducation, du lien social et des loisirs, le Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit annonce dans un communiqué du 2 juin 2020, la reprise pleine et entière du grand plan départemental de déploiement de la fibre optique sur le territoire du Doubs.

Déconfinement phase 2 : qu’est-ce qui va changer à Besançon à partir du 2 juin ?

Suite à l’annonce du Premier ministre Edouard Philippe, la Région Bourgogne-Franche-Comté est désormais classée en zone verte. Dans ces conditions, sous réserve des autorisations préfectorales nécessaires, la Ville de Besançon annonce les réouvertures des écoles, des cafés et des restaurants, des piscines publiques, etc.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.75
pluie modérée
le 04/06 à 0h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune