La livraison par drones d’échantillons médicaux prend son envol en Suisse

Publié le 26/09/2017 - 15:38
Mis à jour le 26/09/2017 - 19:43

Les drones de la société californienne Matternet vont se développer en Suisse l'an prochain pour le transport d'échantillons médicaux (tests sanguins, diagnostics urgents, etc.). Une première dans le secteur médical.

recemment_mis_a_jour1.jpg
© Matternet
PUBLICITÉ

Fini les bouchons. Les échantillons médicaux entre hôpitaux, cliniques et laboratoires d’analyse vont passer par les airs grâce au système autonome de Matternet. En mars 2017, cette dernière a eu les autorisations des autorités suisses de pouvoir faire survoler ses appareils au-dessus de zones densément peuplées.

3 minutes pour livrer les échantillons médicaux

La société américaine de Menlo Park, a annoncé le lancement de ce réseau de drones dans la ville de Lugano dès le mois d’octobre. Les engins doivent voler à une certaine altitude, celle qui est réservée aux hélicoptères.

Les drones de Matternet peuvent transporter une charge maximale de 2 kilos et relier deux points distants d’un maximum de 20 km pour des besoins urgents et à une vitesse moyenne de 70 km/h. Un transport par les airs pour un gain de temps parfois précieux pour des patients. On passerait de 20-30 minutes par transport terrestre à moins de 3 minutes par les airs…

Ce système est une « première mondiale » selon la start-up dans une zone densément peuplée. Le dispositif fonctionne à l’aide d’une application et de plate forme d’atterrissage et de décollage d’environ 2m2 pouvant être installés sur les toits des immeubles ou à même le sol et qui servent de borne de recharge.

Un système autonome 

L’utilisateur doit scanner par exemple le produit sanguin, le placer dans un petit compartiment dans l’appareil et renseigner le lieu de destination, le tout à l’aide d’une application.  Le drone fait le reste tout seul. Le destinataire reçoit ensuite une alerte dès que le produit est arrivé. À terme, les drones pourraient également envoyer des greffes. Aujourd’hui, c’est déjà demain. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.27
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage