La Mutualité française Doubs rachète la Polyclinique du Parc à Dole

Publié le 01/07/2009 - 16:04
Mis à jour le 01/07/2009 - 16:04

Le projet de rachat par la Mutualité, visant à consolider et développer une offre chirurgicale privée pérenne et de qualité sur le bassin de vie dolois, a été retenu par les actionnaires de la clinique doloise.

1246462843.jpg
©
PUBLICITÉ
Forte de son expérience en hospitalisation (Polyclinique de Franche-Comté à Besançon et Hospitalisation à Domicile de 120 places), la Mutualité française Doubs (MFD) est le repreneur de la société d’exploitation et des murs.
La Polyclinique de Dole compte une équipe médico-chirurgicale de 26 praticiens et une équipe paramédicale, administrative et technique de 80 personnes. Elle dispose:
·         d’un plateau technique équipé de 5 salles opératoires et 2 salles de réveil,
·         d’un secteur d’hospitalisation de 47 lits,
·         d’un secteur de chirurgie ambulatoire de 18 places,
·         d’un secteur de radiologie et imagerie médicale,
·         d’un service de soins continus de 4 lits.
Les spécialités pratiquées sont les chirurgies digestive et proctologique, gynécologique et cœlio-chirurgie, ophtalmologique, ORL et cervico-faciale, orthopédique et traumatologique, urologique et viscérale.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.82
ciel dégagé
le 25/08 à 0h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1018.88 hPa
Humidité
89 %

Sondage