La Poste refuse un timbre dédié à "L'Origine du monde" de Courbet

Publié le 21/03/2014 - 15:42
Mis à jour le 21/03/2016 - 15:52

A l’occasion de l’exposition du tableau L’Origine du monde de Gustave Courbet en juin prochain au musée Courbet d’Ornans, la Société philatélique et cartophile de Besançon (SPB) avait demandé à La Poste la possibilité d’éditer un timbre figurant cette œuvre. La Poste a refusé au motif que l’oeuvre pourrait heurter la sensibilité des enfants.

« pornographique »

La Société philatélique et cartophile de Besançon (SPB) avait demandé à La Poste la possibilité d'éditer ce timbre, à l'occasion de l'exposition du tableau en juin au musée Courbet d'Ornans (Doubs), ville natale de l'artiste. L'oeuvre sera exceptionnellement prêtée par le musée d'Orsay.
 
Mais La Poste a posé son veto. "Ce refus s'appuie sur la charte des ventes. Il est motivé par une volonté de ne pas heurter la sensibilité du jeune public, tout comme il a pu être refusé des images contrevenant à la loi Evin", a indiqué la direction de La Poste. "La Poste n'apporte aucun jugement de valeur à l'oeuvre de Courbet", souligne le groupe.
 
Le tableau réaliste peint en 1866 par Gustave Courbet (1819-1877) et conservé à Paris au musée d'Orsay depuis 1995 montre le sexe d'une femme qui écarte les jambes.
 
Pour Bernard Debrie, le président de la SPB, "L'origine du Monde est un tableau reconnu comme étant un tableau majeur de Courbet et c'est une œuvre d'art mondialement renommée, dont l'image est véhiculée partout". "C'est une oeuvre réaliste, d'un réalisme cru, mais d'un réalisme recherché par Courbet", a estimé M. Debrie, précisant qu'il "respecte la décision de la Poste". Après le refus de La Poste, la société philatélique étudie la possibilité de faire un timbre représentant Gustave Courbet peignant l'origine du monde.
 
Selon L'Est républicain, qui a révélé l'histoire, La Poste avait justifié son refus à la SPB par le caractère "pornographique" du tableau.
 
La SPB est habituée à travailler avec La Poste via des dispositifs de libre-édition "Montimbramoi" ou "IDtimbre" qui lui ont notamment permis d'éditer des timbres sur la Ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, Le Chêne de Flagey de Courbet ou l'inauguration de la maison natale de Victor Hugo à Besançon.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le No Logo festival peaufine les derniers préparatifs

Le No Logo Festival revient les 9, 10 et 11 août 2024 aux Forges de Fraisans. Pour cette nouvelle édition placée sous le signe des shows exclusifs et des cartes blanches avec plus de 50% d’artistes qui ne sont jamais venus au festival, les organisateurs ont dévoilé une surprise en clôture de la Dub Factory : L’Entourloop en Soundsystem Exclusive Show. 

Cinéma en plein air à la Citadelle de Besançon chaque jeudi soir du 18 juillet au 29 août

PUBLI-INFO • Cet été, le bel écrin de nature qu’est le Parc Saint-Étienne ne vous offrira pas seulement la vue sur la ville de Besançon. En effet, sa toile estivale s’y installera de nouveau en 2024. Petits et grands, à cette occasion, pourront retrouver chaque semaine des films populaires et intemporels.

Derniers jour pour voter pour que la Saline royale devienne "Le Monument préféré des Français 2024"

Opposée à La Grande Forge de Buffon (Côte d’Or) lors du premier tour, la Saline Royale d’Arc-et-Senans a finalement été sélectionnée comme représentant de Bourgogne-Franche-Comté pour le deuxième tour de l’émission de Stéphane Bern, le Monument préféré des Français. 

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Un bus cabriolet pour découvrir Besançon autrement

Les Vedettes de Besançon passent cette fois à la terre ferme. Déjà connues pour leurs croisières sur le Doubs, elles proposent désormais de visiter la cité comtoise en montant à bord d'un bus cabriolet lors d’un circuit de 45 minutes. Premier départ prévu, le samedi 13 juillet 2024. 

“Encore une chanson d’amour” : Chloé M, la slameuse doloise, sort un nouveau clip

Chloé M, jeune doloise, découvre une nouvelle passion à l’âge de 15 ans : le slam. À 26 ans aujourd’hui, elle peut se targuer d’avoir réalisé les premières parties de Grand Corps Malade, Amel Bent ou encore Benjamin Biolay, des inspirations pour la jeune femme qui rêve de partager ses morceaux avec le grand public. Pleine d’ambition et de projets, découvrons cette franc-comtoise qui manie les mots avec élégance et poésie dans son premier clip, Encore une chanson d'amour sorti en juin 2024.

Le directeur du Fica de Vesoul, président jury du festival du film asiatique au Viêtnam

De retour de Danang où il avait "l’impression d’être à Vesoul" après avoir croisé de nombreux réalisateurs passés par le Festival International des Cinémas d’Asie (FICA) de Vesoul ces dernières années, le codirecteur et cofondateur du FICA Jean-Marc Thérouanne a présidé le Jury Netpac du deuxième festival du film asiatique du 2 au 6 juillet 2024 au Vietnam.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 29.66
partiellement nuageux
le 19/07 à 15h00
Vent
2.65 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
50 %