La ville de Dijon n'est pas "un guichet distribuant sans compter"

Publié le 24/07/2014 - 15:12
Mis à jour le 24/07/2014 - 15:12

Une mésentente entre l’orchestre Dijon-Bourgogne et la Cité des Ducs va peut être entraîner la disparition de la formation qui compte 48 musiciens.

En conflit

"Nous sommes dans une situation financière saine mais si la ville refuse de financer les 300.000 euros dont nous avons besoin, nous allons être en cessation de paiement et on risque de mourir en octobre", a déclaré à l'AFP le directeur de l'orchestre, Daniel Weissmann, dénonçant une "casse sociale".

Parlant de "gestion imprudente", la municipalité dijonnaise a expliqué dans un communiqué avoir refusé de verser une "contribution supplémentaire de 333.000 euros" après le "refus de l'ODB de participer, comme il devait le faire, au Ring de Wagner donné à l'opéra en octobre 2013".

"La ville de Dijon (...) n'a pas vocation à être un guichet distribuant sans compter. En l'occurrence, le versement de la somme demandée ne saurait remédier aux difficultés financières de l'ODB pour les années à venir", ajoute-t-on.

Propos à charge

Né en 2009 de la fusion de l'orchestre de l'opéra et de la Camerata de Bourgogne, l'Orchestre Dijon-Bourgogne, actuellement dirigé par le chef Gergely Madaras, est composé de 48 musiciens. M. Weissman a jugé que les propos tenus par la municipalité étaient "à charge".

"Un orchestre, c'est un emblème culturel. Nous réalisons un gros travail avec les hôpitaux, les scolaires et ce serait un sinistre gâchis", a-t-il plaidé. L'orchestre a lancé une pétition de soutien sur le site internet suivant.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

2e édition du Metal Fest à Besançon : ”Le métal est bien vivant !”

Pour sa deuxième édition, le Besak Metal Fest fait son retour à la Rodia le 8 mai 2024 à partir de 20h. Cette soirée sera encore une fois marquée par une forte empreinte locale, avec deux groupes ”régionaux” émergents, Swarmaggedon et JE, suivis de Death Decline (Dijon) et de Mortuary (Nancy). L’objectif de ce festival est de donner de la visibilité à des groupes régionaux de niveau professionnel et de bénéficier de la présence de deux groupes à la renommée nationale. 

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.96
légère pluie
le 22/04 à 9h00
Vent
3.99 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
89 %