C'est fait : l’agglomération devient le Grand Besançon Métropole

Publié le 01/07/2019 - 11:50
Mis à jour le 01/07/2019 - 12:13

La Ministre de la Cohésion des Territoires Jacqueline Gourault était ce lundi 1erjuillet 2019 à Besançon afin de signer la transformation de l’agglomération en communauté urbaine. Le Grand Besançon devient donc officiellement Grand Besançon Métropole.

« Cest lachèvement dun travail qui dure depuis de nombreuses années » se réjouit Jean-Louis Fousseret. « Cela fait 18 ans que je préside la CAGB. Au départ, nous étions 19. Aujourdhui, on est 68. Notre budget dépasse les 200 millions deuros, cest trois fois plus quen 2001. »

Renforcer l'attractivité et la visibilité

« Ce statut de Métropole est la suite logique de ce développement : il donne de la visibilité pour les agglomérations qui comptent en France » affirme le président de la nouvelle Communauté urbaine. Ainsi, cette nomination doit "renforcer l'attractivité de l'agglomération."

« 68 communes et 200 000 habitants, c’est l’assurance de mieux mutualiser les moyens pour le bien être des habitants … Faire ensemble pour faire ce que nous ne pouvions plus faire tout seul » sourit la ministre de la Cohésion des Territoires.

« Préserver la qualité de vie »

Jean-Louis Fousseret tient à rassurer : « bien sûr, les métropoles ne doivent pas tout concentrer. Nous sommes attachés à l’équilibre territorial issu de la fusion des régions. On va rendre ce territoire attractif, mais tout en préservant sa qualité de vie

Et Jacqueline Gourault d'ajouter : "l'intercommunalité ne s'oppose pas à l'existence et au rôle des communes". 

Pas le seuil d'habitants requis mais...

Cette nomination aura été votée "à la large majorité" par les élus de la CAGB. Il aura cependant fallu passer par une dérogation de la loi NOTRe pour que le Grand Besançon puisse devenir une communauté urbaine. En effet, il n'atteint pas le seuil des 250 000 habitants nécessaires ; mais étant l'ancien chef-lieu de Franche-Comté, la dérogation s'applique.

2 Commentaires

Les propos de Monsieur Fousseret : Il ne s'agit pas de " coller" une étiquette " Métropole" à une ville ; pour quelle en soit nécessairement une .
Publié le 4 juillet 2019 à 12h24 par Patrick Lepak • Membre
Je rappel ici aux Bisontins ( qui l'auraient oublié) ; un propos de Monsieur le Maire Jean Louis Fousseret ; parlant de " Dijon- Métropole" : <> Dijon-Métropole compte plus de 257000 Hbts ; soit au moins 57000 de plus que " Besançon-Métropole" .. Alors là "l'étiquette" vraiment est trop grande pour Besançon . Cela m'évoque une fable de La Fontaine : La Grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf. Allez vive Monsieur Allenbach pour futur Maire de l'ex Capitale de Franche-Comté ; ce sera une bonne chose pour Dijon et l'occasion de se marrer en lisant sa prose !
Publié le 4 juillet 2019 à 12h22 par Patrick Lepak • Membre

2 commentaires

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.1
légère pluie
le 04/12 à 12h00
Vent
2.6 m/s
Pression
989 hPa
Humidité
97 %

Sondage