Alerte Témoin

L'Aqueduc d'Arcier se met à la réalité augmentée !

Publié le 14/08/2017 - 16:00
Mis à jour le 15/08/2017 - 19:09

L'association "Aqueduc d'Arcier, patrimoine historique" a levé plus de 3 000 euros grâce au financement participatif en ligne.  L'objectif : développer une application mobile de réalité augmentée pour visiter autrement le site historique. 

Histoire et modernité

PUBLICITÉ

Jean-Pierre Mettetal, président de l'association, est ravi. Les 3000 euros levés entre janvier et juillet 2017 lui permettront d'avoir accès aux subventions des collectivités locales. Et ce pour entreprendre la création d'une application mobile de réalité augmentée, dont le coût total s'élève à 21 000 euros. Il souhaite que celle-ci offre un regard nouveau sur l'ouvrage né sous la Rome antique.

La réalité augmentée au service du patrimoine

Entre passé et futur, cette application de réalité augmentée traverse le temps. Cette technologie relativement récente permet au visiteur de profiter d'éléments supplémentaires qui apparaissent sur l'écran du téléphone lorsque l'aqueduc est en visuel. Par exemple, des textes explicatifs, des bulles d'aides, des reconstitutions de l'œuvre telle qu'elle était à ses premiers jours…

Le but est ici de recréer l'univers d'époque de la construction de l'aqueduc et de montrer l'ouvrage tel qu'il était par le passé : "complet, sans herbes ni racines et même avec les ouvriers gaulois et ingénieurs romains travaillant dessus" souffle Jean-Pierre Mettetal. De plus, l'application fournira des explications permettant de mieux rendre compte du "génie architectural" de l'œuvre, tout en lui rendant son éclat originel.

L'association espère que ce nouvel outil attirera d'avantage les regards sur cet œuvre qui selon elle "dépérit à un rythme de plus en plus soutenu". L'application sera développée par la société bisontine Héritage Virtuel et est prévue pour l'été 2018. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.77
couvert
le 22/02 à 21h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
65 %

Sondage