Le « Café Bohème » à Besançon : "Plus vraiment sympa non !"

Publié le 08/07/2014 - 14:36
Mis à jour le 08/07/2014 - 15:04

Le 26 novembre 2013, un article paraissait sur maCommune.com pour l’ouverture du Café bohème, au 40 / 42 rue Bersot à Besançon. Jean-Marc Ardiet-Gaboyer, un voisin de cet établissement, en colère, souhaite apporter son témoignage. Voici son texte.

 ©
©

Témoignage

"Café Bohème", il faut l’admettre, ce café porte vraiment bien son nom ! ( Bohème : qui vit en dehors des règles …)

L'article de maCommune.info est sympathique, pour un café de prime abord, sympathique, avec gérant et personnel paraissant également sympathiques !

Cependant je me vois au regret, ainsi que de très nombreux riverains, après huit mois d’ouverture de ce "Café Bohème" et huit mois de vaines tentatives de dialogue avec son gérant, de "mettre à jour" le côté sympathique de cet établissement. Divers articles sont d’ailleurs déjà parus dans les pages de maCommune.info.

En effet, le voisinage direct et celui plus éloigné du dit café, subit la musique diffusée avec forte puissance par ce bar et ce, d’environ 22h30 à 2h du matin.

A la demande de plusieurs propriétaires de cet immeuble, auprès du service "Hygiène - Santé" de Besançon, une étude d’impact des nuisances sonores a été faite au mois de février dernier. Il en ressort un niveau sonore très supérieur à la limite admissible légale. (Courrier de la direction de l’hygiène – Santé : "L’impact sonore provoqué par l’exploitation de votre bar pendant la période nocturne est particulièrement important : une telle situation occasionne un trouble de voisinage manifeste et porte préjudice à la tranquillité des riverains".)  

Depuis le mois de mars 2014 plusieurs courriers, dont lettre de rappel, émanant du département "Hygiène - Santé" ont été envoyés au gérant du "Bohème" afin qu’il se mette en conformité avec la loi concernant les nuisances sonores, ils sont restés sans réponse à ce jour, le 4 juillet 2014.

Par ailleurs, au niveau de l’insalubrité, la cour commune intérieure de l’immeuble a apparemment été annexée par le même café. En effet des immondices divers, cageots, cartons, bouteilles, jonchent le sol de cette cour, étouffant les boites aux lettres, bloquant  l’entrée des caves… et les poubelles communes vomissent leurs ordures nauséabondes. Bien qu’ayant des locaux fermés dans cette arrière-cour le "Café Bohème ", on le comprend, préfère ne pas les encombrer et faire ainsi profiter de ses ordures les locataires et propriétaires de l’immeuble. Il est certain qu’à plus ou moins long terme les rats en profiteront aussi… si ce n’est déjà le cas !

Il y aurait encore beaucoup à dire concernant les nuisances diverses apportées par cet établissement, mais ne lassons pas le lecteur.

Pour conclure, je dirai que le plaisir procuré à certains, ne devrait l’être qu’en respectant et les lois et les très nombreux habitants de cette rue, laquelle était pourtant bien agréable (avec déjà d'autres cafés) il y a quelques temps encore et très fréquentée… même la nuit.

Voilà pour le  "côté sympathique" du "Café Bohème" en ce début Juillet 2014.

Texte de Jean-Marc Ardiet-Gaboyer

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

La Biscuiterie Billotte réintègre le centre-ville de Besançon

Autrefois situé place Pasteur, la Biscuiterie Billotte revient cette fois au 56 Grande Rue à Besançon dans l’ancienne boutique d’habillement pour enfant Catimini. Après Valentigney, Montbéliard et Bart, l’enseigne spécialisée dans le biscuit en vrac vient d’ouvrir sa quatrième boutique le 28 juin 2024. 

Saint-Vit : le chef Thibault Etienne du restaurant Le Prélude à Saint-Vit, intronisé Maître cuisinier de France

C’est au sein de son propre restaurant Le Prélude installé à Saint-Vit le 24 juin dernier que Thibaut Etienne a officiellement été intronisé en tant que Maître cuisinier de France (MCF) lors du lancement du Guide des MCF de Bourgogne-Franche-Comté. 

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Recette du week-end : le cocktail rhubarbe et fraise des bois du restaurant Épicéa à Besançon

Pour ce week-end des 13 et 14 juillet 2024, comme le soleil semble avoir fait son grand retour, nous vous proposons une recette de l'un des sublimes coktails proposés par Camille et Bastian les chefs du restaurant Épicéa à Besançon. Voici deux versions avec ou sans alcool de leur cocktail du moment à l'eau de rhubarbe, fraise des bois et gin. 

Pour la Fête nationale, un Mirage 2000-5 survolera la ville de Belfort

À l’approche du défilé militaire du 14 juillet prochain à Belfort, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort et président de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, nous informe du passage d’un Mirage 2000-5 de l’escadron 1/2 cigogne de la Base Aérienne de Luxeuil-les-Bains.

Réserves de sang faibles : l’EFS Bourgogne Franche-Comté appelle à un sursaut de mobilisation !

Alors que les vacances estivales ont démarré, l’Établissement français du sang (EFS) invite les personnes qui peuvent donner leur sang à prendre rendez-vous. L’organisation s’inquiète de la fréquentation sur les collectes futures qui vont être impactées par une actualité notamment sportive très chargée en raison des JO et Tour de France… Un "sursaut de mobilisation" est donc nécessaire d’après l’EFS.

À Besançon, des policiers honorés pour leur engagement envers la nation

Dans le cadre des journées de la police nationale, une cérémonie de commémoration a eu lieu ce mercredi 10 juillet 2024 sur la place du 8 septembre à Besançon. À cette occasion, le préfet du Doubs Rémi Bastille, et Yves Cellier, le directeur interdépartemental de la police du Doubs ont effectué une remise de décorations aux fonctionnaires méritants.  

Domicile-travail : le choix de la proximité pour les actifs en Bourgogne Franche-Comté

Selon une dernière étude de l’Insee en Bourgogne Franche-Comté publiée le 9 juillet 2024, les actifs de la région travaillent habituellement au sein de leur intercommunalité de résidence ou à proximité. Toutefois, ils seraient également nombreux à se déplacer dans des intercommunalités plus distantes…

Fête nationale : le programme et les nouveautés à Besançon

Cette année, au-delà des traditionnels défilé, pique-nique et feux d'artifice, un village des armées sera installé sur le parking de Chamars (au niveau du retournement des bus). L'occasion de montrer que Besançon est aussi "une grande ville de garnison". Une initiative du général Pierre-Yves Rondeau, commandant la 1re division, commandant d'armes de la garnison de Besançon, commandant la base de défense de Besançon et délégué militaire départemental du Doubs.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.91
ciel dégagé
le 14/07 à 00h00
Vent
1.27 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
92 %