Le collectif « Blues Blanches » panse les maux des soignants avec un peu d’humour

Publié le 27/02/2019 - 16:58
Mis à jour le 27/02/2019 - 16:58

CHRU "J'en ai assez", "J'en peux plus" à la place de CHRU Jean Minjoz. Depuis quelques jours, les panneaux routiers de signalisation ont été gentiment détourné. "Des mots d'humour pour dénoncer des maux plus profonds" à l'hôpital de Besançon explique le collectif.

PUBLICITÉ

Le collectif  indépendant « les Blues Blanches » de Besançon a décidé de mener une action sur les panneaux de signalisation en direction d’ l’hôpital Minjoz pour dénoncer les problématiques et difficultés des personnels de la santé dans les Ehpad, dans les services des urgences, en psychiatrie, dans les services de médecine et de chirurgie. » Partout, les personnels se plaignent et souffrent de leurs conditions de travail qui ne cessent de se dégrader (…) Si les conséquences sont bien connues pour ces personnels, maux physiques divers, perte du sens de leur engagement, burn-out, automédication, espérance de vie plus courte (moins six années pour les infirmiers), tentative de suicide ce sont les usagers, nos familles, nos voisins, nos amis, qui en payent également la facture : Attentes très et trop longues aux urgences, sorties (évacuation) de l’Hôpital rapides pour “faire de la place“, potentialité augmentée d’erreurs diverses liées à la surcharge de travail, sentiment de n’être qu’un numéro, etc. »

Par cette action « Les Blues blanches » appellent les professionnels de Santé à ne pas rester isolés et à se mobiliser et les usagers de la santé à défendre le droit à être soigné  » dignement, humainement et gratuitement‘.

Le collectif appelle enfin à se joindre au mouvement des Gilets Jaunes tous les samedis à 14h au départ de la place de la Révolution.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grossesse : l’ARS souhaiterait que les futurs parents accèdent davantage à l’entretien prénatal précoce

L'Agence Régionale de Santé (ARS) indique ce 21 mars 2019 sa volonté de "généraliser l’accès" à l'entretien prénatale précoce aux futurs parents en Bourgogne-Franche-Comté. Cette disposition entre, selon elle, dans les priorités inscrites dans le projet régional de santé.

Recherche : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Vin, bière ou whisky, quel taux l’alcool pour un verre ?

THÈME DE LA SEMAINE : LA SAINT-PATRICK #4 • Macommune.info a lancé le 4 mars 2019 une nouvelle rubrique intitulée "La question (pas si) con". Chaque jour, une question est posée, accompagnée de la réponse sur un thème hebdomadaire différent. Cette semaine, il s'agit de questions que l'on est susceptibles de se poser sur le thème de la Saint-Patrick (le 17 mars) : à votre avis, vin, bière ou whisky, quel taux l'alcool pour un verre ?

Les députés autorisent les pharmaciens à délivrer certains médicaments sans ordonnance

Mercredi 13 mars 2019, les députés ont prévu en commission dans le cadre de l'examen du projet de loi santé d'autoriser les pharmaciens à délivrer dans certaines conditions des médicaments normalement sous ordonnance pour des pathologies bénignes comme des cystites ou angines. Les députés ont aussi prévu, à l'initiative du rapporteur et de certains députés LREM, de permettre aux infirmiers d'adapter des traitements en fonction des résultats d'analyses de biologie médicale des patients

Choix du médecin traitant : bientôt des voies de recours pour les patients

Les patients dépourvus de médecin traitant auront des voies de recours pour en obtenir un lorsqu'ils ne parviennent pas à en trouver, ont voté jeudi les députés en commission, à l'occasion de l'examen du projet de loi santé. Des amendements de deux députés apparentés MoDem et d'un LR ont été adoptés pour ainsi "rendre opposable l'accès au médecin traitant pour tout assuré en faisant la demande".

Commerçants solidaires, ensemble aux côtés des malades atteints de sclérose en plaques !

Forte de ses cinq années de succès, la Fondation ARSEP renouvelle sa campagne "Maman je t’aime un peu, beaucoup, solidairement !" Dans le département du Doubs, des commerçants participeront à cette campagne en plaçant une tirelire sur leur comptoir et une affiche en vitrine durant tout le mois de mai : un appel à la générosité du public pour que la recherche avance et donne espoir aux malades et à leurs familles de vaincre un jour la sclérose en plaques.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.89
ciel dégagé
le 23/03 à 3h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1029.88 hPa
Humidité
78 %

Sondage