Alerte Témoin

Le Comté aura désormais aussi son IGP protégé en Chine !

Publié le 07/11/2019 - 11:15
Mis à jour le 07/11/2019 - 10:53

Alors que la rivalité commerciale entre Pékin et Washington se durcit, Emmanuel Macron appelle les Européens à parler et agir ensemble pour mieux peser face aux Chinois sur les dossiers économiques. Le président a conclu un accord sur la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP) dont fait partie notre bon fromage, le Comté. Cet accord doit entrer en vigueur avant la fin 2020.

fromage comté fruitière
© D Poirier

Le président de la République a débuté lundi 4 novembre 2019 sa deuxième visite en Chine. Il s’agit, selon Emmanuel Macron, de montrer que, « dans un contexte international de plus en plus bousculé« , une « coopération européenne » bien plus poussée est nécessaire pour peser avec efficacité face aux géants chinois et américain.

Un renforcement selon lui non seulement indispensable sur les plans économique et technologique – avec notamment le dossier sensible de la 5G – mais aussi climatique. Car « si nous n’intensifions pas notre coopération, nous n’arriverons pas à avoir des résultats » après le départ des États-Unis de l’accord sur le climat.

"Attendu depuis très longtemps", cet accord représente "une avancée très importante, qui est le résultat d'une action commune" au niveau européen, a déclaré le chef de l'État français. "Il permet de favoriser le commerce et les échanges en protégeant nos marques, notre savoir-faire" et démontre que "nous savons bâtir, de manière réaliste, un agenda commercial positif", a-t-il ajouté.

Charcuterie, fromage, alcools, mais aussi pâtes de haricots ou thé blanc... L'Union européenne et la Chine ont signé mercredi 6 novembre 2019 un accord "historique" visant à protéger 100 indications géographiques (IGP) aussi bien européennes que chinoises. L'accord a été paraphé en marge de la visite du président français Emmanuel Macron en Chine . 

"Les produits bénéficiant d'une indication géographique européenne sont reconnus dans le monde entier pour leur qualité . Confiants en l'origine et l'authenticité de ces produits, les consommateurs sont disposés à payer un prix supérieur, récompensant ainsi les agriculteurs", a souligné le commissaire à l'Agriculture Phil Hogan, cité dans le communiqué et actuellement en visite en Chine.

Cet accord permet la reconnaissance de 26 IG françaises :

  • Beaujolais,
  • Bordeaux,
  • Champagne,
  • Graves (Graves de Vayres),
  • Médoc,
  • Saint-Emilion,
  • Haut-Médoc,
  • Alsace,
  • Côtes du Rhône,
  • Côtes de Provence,
  • Margaux,
  • Pays d'Oc,
  • Pauillac,
  • Pessac-Léognan,
  • Pomerol,
  • Languedoc (Coteaux du Languedoc),
  • Côtes du Roussillon,
  • Châteauneuf-du-Pape,
  • Calvados,
  • Cognac,
  • Armagnac,
  • Pruneaux d'Agen-Pruneaux d'Agen mi-cuits,
  • Comté, Roquefort
  • Genièvre

Plusieurs vins et liqueurs au niveau européen se retrouvent sur cette liste: le whisky irlandais, la bière de Munich, l'Ouzo, le Porto, et aussi de nombreux fromages, comme le manchego espagnol.

Élargissement en 2024

L'accord concerne aussi 100 IGP chinoises : Pixian Dou Ban (une pâte de haricots), le thé blanc Anji ou le riz Panjin par exemple.

L'accord doit entrer en vigueur avant la fin 2020 après approbation du Parlement européen et du Conseil. Et quatre ans après son entrée en vigueur, le champ d'application de l'accord doit être élargi pour couvrir 175 indications géographiques supplémentaires des deux parties.

Info +

La Chine est la deuxième principale destination pour les exportations agroalimentaires de l'UE, un marché de 12,8 milliards d'euros (sur la période entre septembre 2018 et août 2019). 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne Franche-Comté se mobilise pour son tourisme

Confinement • Qui dit confinement dit #restezChezVous. Le tourisme est un des premiers secteurs à pâtir de la crise sanitaire. Consciente de cette problématique, la région Bourgogne Franche-Comté a décidé de décliner un plan de soutien en trois axes : aide financière immédiate, information des professionnels et préparation d'un plan de relance.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Agriculture et Covid-19 : « il faut bâtir des filières locales équitables »

Suite à l’arrêt d’une grande partie de la restauration collective et commerciale hors domicile et l’interdiction d’un grand nombre de marchés, une forte augmentation des volumes des denrées alimentaires vendues par la grande distribution aux ménages a été constatée. La confédération paysanne s'inquiète.

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.05
ciel dégagé
le 04/04 à 6h00
Vent
1.95 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
78 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune