Le COVID a-t-il une influence sur la peau ?

Publié le 10/04/2020 - 09:30
Mis à jour le 10/04/2020 - 09:30

Au cours des derniers jours, les médecins généralistes et les dermatologues ont observé un nombre croissant de lésions à type d’engelure au niveau des doigts ou des orteils, indique l'ASFODER. Une manifestation du COVID-19 ?

Environ 70 cas de ces lésions ont été ainsi rapportés sur le groupe WhatsApp (400 dermatologistes) du syndicat des dermato vénérologues. Et il en est d’autres sur les forums de médecins généralistes.

Des engelures caractérisant le covid ?

Cette émergence hors saison de ces acrosyndromes "coïncide avec celle du COVID-19" explique-t-on à l'Association des Dermatologues de Franche-Comté. "Certains patients ont d’ailleurs été testés positifs pour cette infection."

Selon les dermatologues, ces lésions peuvent s’accompagner ou non de symptômes respiratoires légers. "De telles manifestations n’ont pas été rapportées dans la littérature et en particulier dans les études chinoises. Et elles ne pourront être vraiment attribuées au COVID-19 que lorsque des explorations sérologiques seront disponibles."

Néanmoins," il importe d’alerter d’ores et déjà les patients concernés sur leur possible contagiosité ainsi que l’opportunité de consulter un dermatologue". Chez des personnes qui n’ont jamais présenté de telles lésions cutanées dans leurs antécédents, "la survenue « d’engelures » pourrait être très évocatrice d’un COVID-19 au même titre que l’anosmie et l’agueusie."

Des éruptions d’allure virale

La possibilité d’autres manifestations dermatologiques liées au COVID-19 est signalée par la société française de dermatologie (érythème du visage, éruptions généralisées, urticaire). Ce qui fait écho à une publication émanant d’une équipe de dermatologistes italiens.

Parmi 88 patients atteints du COVID-19, ces confrères transalpins ont constaté que 20 % avaient développé des signes cutanés dont 8 lors de l’installation des autres symptômes et les autres après l’hospitalisation. Quatorze patients ont eu un rash, trois une urticaire généralisée et un, une éruption vésiculeuse varicelliforme. Les lésions siégeaient le plus souvent sur le tronc. Les démangeaisons étaient légères ou absentes.

"Ces signes dermatologiques, très évocateurs d’une infection virale, se sont amendés en quelques jours habituellement. Leur présence n’était pas corrélée à la gravité de la maladie.

Avec la poursuite de l’épidémie, le visage du Covid-19 se dévoile de plus en plus, la plupart des organes paraissant concernés. Les dermatologues sont « désormais » sur le pont. Car c’est parfois sur la peau que tout commence apparemment …"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Réserves de sang en baisse en Bourgogne Franche-Comté : « Nous avons des craintes pour les semaines à venir » selon le directeur de l’EFS

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. Il constate un impact négatif sur les réserves, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier.

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

Covid-19: vers une hausse des hospitalisations en réanimation

Le nombre de personnes malades du Covid-19 hospitalisées en réanimation a continué de grimper mardi, à 2.829 contre 2.803 la veille, selon les chiffres de Santé publique France. En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 180 patients en réanimation pour cause de Covid-19, un niveau qui ne bouge pas depuis le début d'année. 90% des lits de réanimation occupés par des patients Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté contre 55% en moyenne en France.

Stations de ski, culture : vers un prolongement des fermetures…

Le 20 janvier 2021. C'est demain. Une date butoir pour les professionnels de la montagne, mais aussi ceux du monde culturel dans l'attente de nouvelles annonces. Mais tout porte à croire que la date de reprise devrait être à nouveau repoussée alors que les vacances d'hiver démarrent le 7 février…

Un mois d’attente pour se faire vacciner dans plusieurs centres de vaccination du Doubs

Les centres de vaccination de Besançon, Pontarlier et Audincourt ne disposent plus de créneaux de rendez-vous pour les quatre semaines à venir indique la préfecture du Doubs qui invite les citoyens "à patienter sereinement" et à ne pas solliciter les centres de vaccination éloignés de leur lieu de résidence.

Santé

Réserves de sang en baisse en Bourgogne Franche-Comté : « Nous avons des craintes pour les semaines à venir » selon le directeur de l’EFS

L'affaiblissement de la mobilisation après les fêtes de fin d'année n'a pas permis à l'Établissement français du sang (EFS) de collecter suffisamment de sang. Il constate un impact négatif sur les réserves, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier.

Covid-19 : le lycée de Dannemarie-sur-Crête fermé suite à une campagne de dépistage

Tous les élèves du lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète sont invités à rester chez eux ce mercredi 20 janvier et ce pendant 7 jours. Depuis 2 jours, cet établissement fait l'objet d'une grande campagne de dépistage collective pour tous les personnels et apprenants. Pas moins de 60 cas contacts à risque ont été détectés sur les 251 personnes testées.

Covid-19: vers une hausse des hospitalisations en réanimation

Le nombre de personnes malades du Covid-19 hospitalisées en réanimation a continué de grimper mardi, à 2.829 contre 2.803 la veille, selon les chiffres de Santé publique France. En Bourgogne-Franche-Comté, on dénombre 180 patients en réanimation pour cause de Covid-19, un niveau qui ne bouge pas depuis le début d'année. 90% des lits de réanimation occupés par des patients Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté contre 55% en moyenne en France.

Blue Monday : comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Aujourd'hui est appelé le "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Un mois d’attente pour se faire vacciner dans plusieurs centres de vaccination du Doubs

Les centres de vaccination de Besançon, Pontarlier et Audincourt ne disposent plus de créneaux de rendez-vous pour les quatre semaines à venir indique la préfecture du Doubs qui invite les citoyens "à patienter sereinement" et à ne pas solliciter les centres de vaccination éloignés de leur lieu de résidence.

Covid-19 : opération dépistage collectif au lycée de Dannemarie-sur-Crête

Après le constat d’une augmentation du nombre de cas contacts à risque ces dix derniers jours et suite à une recommandation de l'ARS et de la DRAAF BFC, le Lycée Granvelle de Dannemarie-sur-Crète organise une campagne de dépistage collectif Covid-19 lundi 18 et mardi 19 janvier, pour tous les personnels et apprenants.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.2
partiellement nuageux
le 21/01 à 3h00
Vent
4.59 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
69 %

Sondage