Le don de sang, c’est maintenant … Avant les ponts, pensez a? faire un don !

Publié le 22/04/2015 - 08:54
Mis à jour le 22/04/2015 - 08:54

L’enchainement des jours fe?rie?s du printemps place chaque anne?e l’EFS dans une situation de?licate : moins de collectes organise?es et moins de donneurs disponibles, cependant les produits sanguins sont pe?rissables et les besoins pour les e?tablissements de soins restent constants.

capture_decran_2015-04-22_a_08.50.48.png
©EFS
PUBLICITÉ

En Bourgogne Franche-Comte?, 578 dons sont ne?cessaires chaque jour pour re?pondre aux besoins des malades. Avec les jours fe?rie?s, le nombre de collectes est fatalement re?duit. Pour compenser, l’EFS doit accueillir plus de donneurs lors des collectes organise?es autour des jours fe?rie?s. Par ailleurs, durant cette pe?riode propice aux weekends prolonge?s, les donneurs habituels sont moins disponibles. L’EFS aimerait pouvoir compter sur la mobilisation de nouveaux donneurs et lance un appel a? toutes les personnes soucieuses de de?fendre les valeurs de solidarite? et de citoyennete? incarne?es par le don de sang.

Entre le 27 avril et 16 mai, pre?s d’une centaine de collectes sont organise?es en Bourgogne Franche-Comte? gra?ce au concours des associations pour le don de sang be?ne?vole. Acte ge?ne?reux et gratuit, seulement quelques minutes de son temps permettent de sauver des vies. Pour se pre?senter au don de sang, il suffit d’e?tre a?ge?(e) de 18 a? 70 ans, peser au moins 50 kg et se munir d’une pie?ce d’identite?.

A Besanc?on, chacun peut venir spontane?ment a? l’EFS Hauts du Chazal ouvert du lundi au vendredi de 8h a? 17h et le samedi de 8h a? 12h. Et pour ne pas remettre au lendemain le projet de devenir donneur de sang, le nouveau site internet www.rendezvousefs.fr permet de programmer son moment de ge?ne?rosite? en prenant rendez-vous pour un don de sang a? l’EFS Hauts du Chazal.

Pourquoi donner, pour qui donner ?

Donner son sang, c’est aider une personne atteinte de cancer et que la chimiothe?rapie affaiblit, une femme qui perd beaucoup de sang lors de son accouchement, un accidente? de la route, un enfant atteint de dre?panocytose ou toute autre maladie du sang. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.28
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage