Alerte Témoin

Le Franc-Comtois retenu au Brésil s'en sort avec une amende

Publié le 23/02/2010 - 18:42
Mis à jour le 23/02/2010 - 18:42

La justice de Sao Paulo a infligé une amende à deux Français, dont un Franc-Comtois, accusés d'avoir perturbé en décembre dernier un vol de la compagnie brésilienne TAM.

Michel Ilinskas, 61 ans, et Antonio Nascimento, 64 ans, originaire du Pays de Montbéliard, ont été condamnés à verser 2.800 dollars et 1.400 dollars, respectivement. Le troisième accusé, une femme de 54 ans, Emilie Camus, a été acquittée. Les trois retraités Français peuvent donc regagner la France.
 
Alain Joyandet, secrétaire d’Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, salue cette décision qui « clarifie la situation des trois ressortissants français retenus à Sao Paolo depuis le 6 décembre dernier ».
 
« La décision du juge met fin à une situation d’expectative. Elle contraignait les trois ressortissants français -libres sous caution- à rester à Sao Paolo, avec leurs passeports confisqués », souligne la maire de Vesoul.
 
 
 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Fusillades à Planoise : arrestation dans  le Jura

Un suspect a été mis en examen notamment pour "tentative d'assassinat" et incarcéré dans l'enquête sur les fusillades et règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants dans le quartier sensible de Planoise, à Besançon, a-t-on appris auprès du parquet.

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.73
    légère pluie
    le 14/08 à 21h00
    Vent
    1.04 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    86 %

    Sondage