Le Japonais Yuki Kakiuchi lauréat du concours de jeunes chefs d'orchestre

Publié le 24/09/2011 - 09:02
Mis à jour le 24/09/2011 - 09:02

Le Japonais Yuki Kakiuchi, chef d'orchestre de 30 ans, a remporté vendredi soir le 52ème Concours international des jeunes chefs d'orchestre de Besançon, dans le cadre du festival de musique classique de Besançon. Il a devancé en finale le Hongrois Gergely Madaras, 27 ans, et la Grecque Stamatia Karampini, âgée de 33 ans et seule femme de la compétition.

 ©
©

"Les musiciens du Brussels Philharmonic et les différents solistes, tous très brillants, m'ont donné beaucoup de plaisir pendant les épreuves. Je les en remercie", a salué Yuki Kakiuchi lors de la remise des prix, devant une salle comble.

Le lauréat a remporté une bourse de 12.000 euros, ainsi que l'invitation à diriger une vingtaine d'orchestres.

"Pour la deuxième fois consécutive, le vainqueur du concours est unJaponais et je pense que le lauréat de 1959, Seiji Ozawa, n'y est pas étranger: il enseigne année après année dans son pays où le niveau des jeunes chefs d'orchestre ne cesse de grandir", a déclaré Bernard Sertout, président du festival.

Le Japonais Kazuki Yamada avait remporté l'édition 2009 du concours bisontin. Stamatia Karampini a remporté le prix du public et Gergely Madaras le prix Arte Live Web des internautes.

Les finalistes devaient interpréter trois morceaux devant le jury présidé par le directeur musical de l'Opéra de Chicago, l'Anglais Sir Andrew Davis, dont "... ombres...", la création mondiale de Michael Jarrell spécialement commandée par les organisateurs du festival pour le concours.

Les deux autres oeuvres étaient les deux derniers mouvements du deuxième Concerto pour piano de Camille Saint-Saëns (1868) et Don Juan de Richard Strauss (1889).

Le concours de chefs d'orchestre, organisé tous les deux ans, a accueilli dix-neuf candidats, sur 137 participants de 42 nationalités qui avaient été présélectionnés à Pékin, Berlin, Montréal et Besançon.

(source: AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le Festival de la Paille et le « No Logo » écrivent à Emmanuel Macron 

lettre ouverte • Suite aux dernières annonces gouvernementales remettant en question le travail de concertation effectué ces derniers mois entre les festivals et le Ministère de la Culture, Le No Logo Festival et le Festival de la Paille, membres du SMA (Syndicat des Musiques Actuelles) demandent à Emmanuel Macron d'apporter des précisions d’ici le 15 mai 2021, délai au terme duquel ils seront contraints de prendre des décisions sur la tenue des événements…

Un festival grandeur nature à La Rodia pour valider la formation de 14 étudiants en métiers d’art

Dans le cadre de son accompagnement professionnel, La Rodia a accueilli 14 élèves du DNMADE diplôme national des métiers d’art et du design afin de valider leur trois années de formation avec un cas pratique dans les conditions réelles. Ce festival grandeur nature s'est déroulé ce vendredi 7 mai 2021, "une première nationale" dans ce contexte sanitaire.

Des portraits d’intermittents du spectacle dans les rues de Besançon…

Depuis jeudi 29 avril, les habitants de Besançon peuvent apercevoir sur plusieurs panneaux lumineux de la ville, des portraits d'artistes, de techniciens du spectacle et autres acteurs culturels, réalisés par Antonin Borie, gérant de l'Antonnoir, passionné de photo…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.22
couvert
le 09/05 à 21h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
30 %

Sondage