Alerte Témoin

Le nouvel épisode caniculaire prévu pour durer quelques jours, prévient Météo-France

Publié le 19/07/2019 - 15:01
Mis à jour le 19/07/2019 - 14:40

L'épisode de canicule prévu en début de semaine pourrait s'estomper à partir de mercredi, indique ce vendredi 19 juillet 2019 dans un bulletin Météo-France, qui précise que "la durée de cet épisode et son étendue géographique restent encore à surveiller".

météo France juillet 2019
©météo France

"Les températures vont monter progressivement à partir de ce week-end, devenant très élevées en début de semaine avec des températures maximales dépassant les 35 degrés sur une grande partie du pays entre lundi et mercredi", fait savoir Météo-France. "On pourrait atteindre les 40 degrés localement, du Sud-Ouest au Centre-Est et du Languedoc à la Provence", poursuit le service météorologique.

"Une baisse des températures pourrait s'amorcer dès mercredi par l'ouest, mais devra être confirmée ces prochains jours", poursuit-il. "La durée de cet épisode et son étendue géographique restent encore à surveiller à cette échéance".

Fin juin, une canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité avait déjà fait suffoquer une grande partie du pays pendant plusieurs jours. Le seuil de 45°C avait même été dépassé pour la première fois, avec un record absolu de 45,9°C enregistré le 28 juin à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard.

Ces vagues de chaleur sont appelées à se multiplier et à s'intensifier sous l'effet du réchauffement climatique provoqué par les activités humaines.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com

Pensions agricoles : vers une revalorisation en 2022, les conjointes « oubliées », déplore la FNSEA

Un volet de la réforme des retraites revient par la fenêtre: l'Assemblée nationale a validé jeudi une proposition communiste afin de revaloriser les retraites des agriculteurs de 75 à 85% du Smic, mais seulement en 2022, au grand dam des oppositions. La FNSEA a déploré jeudi l'"oubli" des conjointes. Le  texte doit s'appliquer aux retraités futurs, et également actuels, ce que ne prévoyait pas le projet de l'exécutif.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.68
    nuageux
    le 11/07 à 0h00
    Vent
    0.75 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    76 %

    Sondage