Le procureur général suisse réélu malgré sa gestion de l'affaire Fifa

Publié le 25/09/2019 - 14:22
Mis à jour le 25/09/2019 - 14:22

Les deux chambres du Parlement suisse ont réélu ce mercredi 25 septembre 2019 le procureur général de la Confédération, Michael Lauber, en dépit de sa gestion controversée des enquêtes sur la corruption entourant la Fifa.

Le magistrat de 53 ans, qui briguait son troisième mandat, a été reconduit de justesse, avec 129 voix sur 243 bulletins valables, selon les résultats publiés sur le site du Parlement. La Commission judiciaire du Parlement avait recommandé qu'il ne soit pas réélu. Cette décision était motivée notamment par "l'implication personnelle du procureur général (...) dans des procédures en cours" et par "l'arrêt du Tribunal pénal fédéral, qui a constaté une partialité et a retiré la conduite de l'+affaire FIFA+ au procureur général", a expliqué un des membres de la commission, Ursula Schneider Schüttel.

Les partis de droite et le Parti socialiste avaient toutefois appelé à sa réélection. Les Verts et le Parti démocrate-chrétien (PDC, centre) n'avaient eux pas fait de recommandation de vote. M. Lauber est sous le feu des critiques depuis plusieurs mois en raison du flou entourant ses rencontres, en 2016 et 2017, avec le patron de la Fifa, Gianni Infantino, qu'ils n'avaient pas consignées alors même que son bureau enquêtait sur le scandale de la corruption entourant la Fifa.

Les deux rencontres de 2016, reconnues par la suite par M. Lauber, ont été révélées par les Football Leaks en 2018. Une troisième rencontre non déclarée entre les deux hommes, en 2017, a par la suite été mise à jour par les médias suisses, poussant l'autorité de surveillance du parquet suisse à ouvrir une "enquête disciplinaire" à l'encontre de M. Lauber, qui a affirmé ne pas se souvenir de ce contact.

Le Tribunal pénal fédéral a pour sa part décidé en juin d'écarter M. Lauber de l'enquête sur le scandale de corruption entourant la Fifa. Les juges du tribunal ont estimé que "les explications du principal intéressé ne permettent pas de comprendre pourquoi sa présence auxdites rencontres aurait été indispensable au bon déroulement des enquêtes". Parmi les hauts faits du procureur figure le raid de la police de Zurich contre des responsables de la Fifa à l'hôtel Baur au Lac en 2015, prémices du pire scandale de corruption de l'histoire de la Fifa.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Pour un futur commissariat à Planoise, A. Vignot, L. Croizier et J-F Colombet montent au créneau

Le préfet du Doubs, Jean-François Colombet, la maire de Besançon Anne Vignot et le député du Doubs Laurent Croizier se sont entretenus ce lundi 6 février à midi en visioconférence avec le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur pour évoquer la possibilité d’ouvrir un commissariat de secteur dans le quartier Planoise.

Agriculture : à quoi sert la Région Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • À quoi sert la Région ? Peu savent répondre. Et pourtant, la Région est présente dans le quotidien de chaque Bourguignon-Franc-Comtois… La Région souhaite faire (re)connaître son action, en lançant une information mensuelle, dans la presse quotidienne régionale essentiellement, qui développera au fil des mois une mission spécifique. Ce mois de février 2023, focus sur l'agriculture...

Plan de circulation : des riverains de la rue du Clos-Munier à Besançon se plaignent de la circulation

Après avoir reçu des plaintes de la part de riverains, le président du groupe Besançon Maintenant dénonce publiquement dans un communiqué du 27 janvier 2023 les conséquences "néfastes et inattendues" de la modification du plan de circulation aux abords des avenues de Montrapon et Léo Lagrange.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.92
peu nuageux
le 07/02 à 6h00
Vent
3.35 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
72 %