Le Rassemblement national lance une campagne visuelle contre la carte scolaire

Publié le 18/02/2019 - 14:50
Mis à jour le 18/02/2019 - 14:53

Le groupe rassemblement national a lancé une campagne visuelle en réponse aux mesures prises par le gouvernement pour la rentrée 2019 suite à  la fermeture de plusieurs écoles en France. Dans le Doubs, l'inspection académique prévoit  51 fermetures pour 46 ouvertures pour une baisse d'effectif de 594 élèves.

"Fermer mon école, c'est fragiliser mon avenir", "la maternelle est obligatoire, sauf dans mon village où elle supprimée" ou encore "je voulais apprendre à lire et à écrire, mais ils ont fermé mon école", peut-on lire sur les différents visuels lancés par le groupe rassemblement national.

"Sans surprise, nos territoires et particulièrement les plus ruraux, sont victimes d’une casse scolaire dictée par le seul souci de la rentabilité et non par la volonté d’assurer l’avenir de nos enfants. Depuis 2013, ce ne sont pas moins de 1224 classes qui ont été supprimées en Bourgogne Franche-Comté", explique le groupe rassemblement national de Bourgogne-Franche-Comté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

General Electric : Bruno Le Maire sollicité pour recevoir une délégation composée de syndicats et d’élus

Plusieurs élus du Territoire de Belfort, de la Région et des l'intersyndicale sollicite une table ronde avec le ministre de l'Économie, apprend-on ce 22 avril 2021. Pour rappel, Ma-G Dufay, la présidente de la Bourgogne Franche-Comté indiquait ce mercredi vouloir un moratoire au plan social relatif la situation de GE Steam Power tout en invitant Emmanuel Macron à Belfort.

Les conditions pour être candidat aux élections départementales...

Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales, afin de renouveler les 95 conseils départementaux de la France. Les candidats et leur suppléant souhaitant se présenter à cette élection doivent se faire connaître en binôme (composé d’une femme et d’un homme) en préfecture entre le 26 avril et le 5 mai 2021.

5G: « pas de risques nouveaux » pour la santé selon les données disponibles, estime l’Anses

+ Réaction de Besançon Maintenant • La nouvelle génération de réseaux mobiles 5G en cours de déploiement ne présente "pas de risques nouveaux" pour la santé, au vu des données actuellement disponibles, a estimé ce mardi 20 avril 2021 l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), dans un avis très attendu sur cette technologie controversée. Ludovic Fagaut, chef de fil de l'opposition au conseil municipale de Besançon donne son point de vu que la question.

Commerces « non essentiels : Ève Boutique à Besançon envoie une petite culotte au Premier ministre…

Considérée comme "non essentielles" dans le cadre du confinement de ce mois d'avril en France, les boutiques de lingerie sont fermées. De ce fait, de nombreux commerçants de ce secteur ont envoyé des petites culottes au Premier ministre dont Ève Boutique Lingerie à Besançon… C'est ce qui s'appelle une action culottée !

Sécurité : des policiers supplémentaires en Bourgogne Franche-Comté d’ici fin 2021

Mise à jour • Dans le cadre de son déplacement sur le thème de la sécurité ce lundi 19 avril à Montpellier, le président de la République Emmanuel Macron a confirmé le déploiement de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires sur la durée du quinquennat. Zoom sur le nombre de postes attribués en Bourgogne Franche-Comté...

Covid: Macron s’entretient avec une quinzaine de maires par visio jeudi

Emmanuel Macron réunit ce jeudi 15 avril 2021 vers 16h en visioconférence une quinzaine de maires "représentatifs des territoires et des sensibilités politiques" pour faire un point sur la crise sanitaire et l'épidémie du Covid-19. Il  présidera ensuite une réunion avec une dizaine de ministres pour examiner les protocoles de réouverture. 

La troisième vague « n’est pas derrière nous », la situation se dégrade en Franche-Comté

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 "n'est pas derrière nous" et le "pic des hospitalisations n'est pas atteint" malgré des "signaux encourageants", a rapporté mercredi  Gabriel Attal. Le porte parole du gouvernement parle d'une  "évolution qui paraît plus dégradée" dans les départements de l'Est de la région : Haute-Saône,  Doubs,  Territoire de Belfort et Jura.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.44
ciel dégagé
le 23/04 à 15h00
Vent
5.04 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
23 %

Sondage