Salon littéraire du Grand Besançon : Laurent Croizier dénonce "une opération politique" !

Publié le 20/04/2016 - 14:38
Mis à jour le 24/08/2016 - 11:29

Le président du Modem du Doubs, dans un communiqué de presse de ce mercredi 20 avril 2016, critique les méthodes de Jean-Louis Fousseret, président de l’Agglomération de Besançon, concernant la mise en place du nouveau salon littéraire. Laurent Croizier dénonce une "opération politique" et une "démarche autocratique".

4LesMotsDoubs2015003.JPG

L’agglomération de Besançon a décidé,  suite à la suppression par le département du salon les Mots Doubs, de créer un nouvel évènement littéraire les 16, 17 et 18 septembre 2016. Jean-Fousseret, président de la CAGB en a informé la presse le mardi 19 avril 2016. Des méthodes qui ont fortement déplues à Laurent Croizier, le président du Modem du Doubs. Ce dernier a publié un communiqué de presse ce mercredi 20 avril 2016 pour dénoncer "une démarche autocratique" de la part du président de la CAGB.

Laurent Croizier exapéré

Cet élu centriste explique que c’est grâce à la presse que les conseillers communautaires sont au courant des avancés du dossier ; "j'avais déjà exprimé mon exaspération sur la méthode le 7 avril 2016, lors de la commission culture, tourisme, sport et aménagement numérique. M. Pralon, vice-président en charge de la culture ainsi que le service traitant des affaires culturelles ne semblaient pas, à cette date, impliqués dans ce dossier". Conseiller municipal, et communautaire, Laurent Croizier s’interroge "sur les raisons qui poussent le Président de l'agglomération à décider seul, sans s'appuyer sur la commission culture, compétente pour travailler sur les orientations, le budget, le cahier des charges ou d'éventuels appels d'offres". Selon lui, c’est "incompréhensible" que le conseil communautaire du 31 mars 2016 n’ait pas pu débattre de la somme de 300 000 euros, qui allait être allouée au salon littéraire.

 A la fin de son communiqué, le président du Modem, dénonce une décision politique "sur les pas de Claude Jeannerot (ndlr : ancien président socialiste du département du Doubs)", et non purement culturelle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.85
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
54 %

Sondage