Législatives dans le Jura : la bourde qui pourrait coûter cher au PS

Publié le 15/04/2012 - 15:40
Mis à jour le 16/04/2012 - 08:07

Danielle Brulebois, candidate socialiste dans la première circonscription du Jura, et Sylvie Laroche, candidate dans la troisième, ont bénéficié d’achats de publicité dans la presse pour annoncer leurs réunions électorales. Une pratique réprouvée par le code électoral. Ce que la fédération du PS n’aurait pas du ignorer et qui pourrait coûter cher aux candidates, surtout en cas de victoire de justesse.

dsc_2437.jpg
Sylvie Laroche est vice-présidente du conseil régional @ carvy
PUBLICITÉ

L’article L 52-1 du code électoral est clair : « Pendant les six mois précédant le premier jour du mois d'une élection et jusqu'à la date du tour de scrutin où celle-ci est acquise, l'utilisation à des fins de propagande électorale de tout procédé de publicité commerciale par la voie de la presse ou par tout moyen de communication audiovisuelle est interdite ».

« C’est une grosse erreur, nous l’assumons collectivement», avoue Sylvie Laroche dans Le Progrès, quotidien dans lequel est parue une partie des annonces. Cette « erreur » fait d’autant plus de bruit que les deux candidates ne sont pas des débutantes en politique. Sylvie Laroche est également vice-présidente du conseil régional et Danielle Brûlebois, vice-présidente du conseil général du Jura.

A droite, on sourit dans la perspective d’avoir de solides arguments pour faire annuler un scrutin serré… En effet, la violation des interdictions électorales peut entraîner l’annulation d’une élection et le non remboursement des frais engagés.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale à Dijon : l’alliance adoubée par LREM lance sa campagne

Sylvain Comparot, tête de liste d'une alliance adoubée notamment par LREM et l'UDI pour les municipales à Dijon, a lancé sa campagne mercredi 11 décembre 2019 dans la soirée lors d'un meeting dans la capitale bourguignonne, appelant à "construire une ville plus verte, plus simple, plus sûre".

Municipale 2020 : L. Fagaut veut une carte « avantages séniors » et la gratuité des transports pour les enfants

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020, dont la gratuité des transports pour les enfants jusqu'au lycée et la création d'une carte "avantages séniors".

Municipale 2020 à Besançon : K. Bouhassoun ne souhaite pas équiper la police municipale d’armes létales

La question de l'armement de la police municipale est l'un des sujets forts de cette campagne pour l'élection municipale 2020 à Besançon. Si des candidats sont pour l'armement létal des policiers municipaux, Karim Bouhassoun, candidat du mouvement Bisontines-Bisontins, ne l'intègre pas dans son programme sur la sécurité selon un communiqué du 9 décembre 2019.

Municipale 2020 : Ludovic Fagaut souhaite armer la police municipale « par conviction »

Lors de l'inauguration se sa permanence à Besançon samedi 8 décembre 2019, Ludovic Fagaut a dévoilé de nouvelles lignes de son programme en tant que candidat Les Républicains pour l'élection municipale à Besançon en 2020. Parmi elles, l'armement et de le doublement des effectifs de la police municipale…

Municipale Besançon : les propositions de Karim Bouhassoun pour le développement économique

Karim Bouhassoun, du mouvement "Bisontines – Bisontins" a profité mardi 3 décembre 2019 de sa visite au sein de la manufacture horlogère Vuillemin de Franois afin de présenter son programme économique et industriel pour "l’attractivité économique et le développement des filières" du territoire du Grand Besançon Métropole.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.69
partiellement nuageux
le 12/12 à 15h00
Vent
2.59 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
86 %

Sondage