Législatives partielles: le micro-parti identitaire Siel appelle à voter LR

Publié le 30/01/2018 - 06:30
Mis à jour le 30/01/2018 - 06:30

Le micro-parti identitaire Siel, qui avait rompu en 2016 avec le Front national mais soutenu Marine Le Pen à la présidentielle, a appelé lundi à voter pour les candidats LR au deuxième tour des législatives partielles du Territoire de Belfort et du Val d’Oise.

"Des deux partis en lice" LREM et LR, "LR défend la ligne politique la plus proche de celle du Siel et la moins régressive pour la France", a expliqué le président du Siel Karim Ouchikh dans un tweet. "Le 4 février, le Siel appelle donc à faire battre le camp Macron en votant pour les candidats LR", ajoute-t-il. 

Cette formation, soutenue notamment par le maire d'extrême droite de Béziers Robert Ménard et sa femme, la députée Emmanuelle Ménard, demande d'inclure "le fondement chrétien dans le préambule de la Constitution de 1958" et s'insurge contre "le nihilisme matérialiste et le totalitarisme islamique, ces frères siamois du chaos mondial".

Le candidat LR Ian Boucard, dont l'élection avait été invalidée en décembre, est arrivé en tête du premier tour de la partielle du Territoire de Belfort, devant Christophe Grudler (MoDem-LREM). Dans le Val d'Oise, la candidate LREM Isabelle Muller-Quoy, dont l'élection avait été invalidée en novembre, a devancé son rival LR Antoine Savignat.

Ces scrutins ont été marqués par une très forte abstention: 70% à Belfort et 80% dans le Val d'Oise.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vue de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenueà quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.87
couvert
le 17/06 à 18h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
84 %