L'ensemble du département du Doubs placé en alerte sécheresse

Publié le 26/06/2023 - 17:49
Mis à jour le 26/06/2023 - 17:55

Après avoir consulté le comité de ressources en eau, le préfet du Doubs avait placé le département en vigilance le 13 juin 2023. Ce lundi, il indique que l’ensemble du Doubs est désormais en situation d’alerte pour une durée de trois mois.

"Au vu de la dégradation très rapide de la situation, le préfet a décidé de placer, dès à présent, l’ensemble du département en situation d’alerte pour une durée de trois mois", prévient la Préfecture du Doubs.

Ce classement en "alerte" entraîne la mise en application de mesures de restriction de l’usage de l’eau prévues par les nouveaux arrêtés cadres "sécheresse" interdépartementaux du bassin versant de l’Allan et des autres zones d’alerte du Doubs, signés respectivement les 28 avril et 2 mai 2022. Ce classement en alerte est pris en cohérence avec les situations des départements voisins notamment sur les bassins versants de l’Allan et l’Ognon

Qui est concerné ?

Ces mesures de restriction visent toutes les catégories d’usagers : entreprises, agriculteurs, collectivités, particulier.

© DR
Au-delà de ces mesures départementales, les maires peuvent prendre par arrêté municipal des mesures de restriction plus contraignantes et adaptées à la situation locale, en fonction de l’état des ressources en eau du territoire communal et sur le fondement de la salubrité et de la sécurité publiques.

Une attention est portée au suivi de cette situation :

  • à ce jour, aucun problème sur la desserte de la population en eau potable n’est signalé dans le Doubs : les collectivités responsables de l’alimentation en eau potable doivent faire remonter en continu à l’ARS les tensions identifiées ;
  • en cas d’aggravation de la situation, et conformément aux arrêtés cadre en vigueur, de nouvelles mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau pourraient être rapidement engagées par le préfet. ?

Comment expliquer ce phénomène de sécheresse ?

Le département du Doubs a connu une pluviométrie très déficitaire cet hiver. Le mois de février fut ainsi l’un des plus secs connu par le département avec un déficit de précipitations de 80 % par rapport à la normale saisonnière. Si les pluies des mois de mars et d’avril ont permis d’améliorer l’humidité des sols, elles n’ont pas été suffisantes. Depuis la mi-mai, les pluies sous forme d’orages localisés ont été absorbées par la végétation en pleine croissance.

Ces déficits ont empêché une recharge efficace des nappes d’eau souterraines, lesquelles sont actuellement à des niveaux inférieurs à la moyenne du mois de juin. La situation hydrologique est également préoccupante avec des débits des cours d’eau qui diminue très rapidement et des sols plus secs que la normale.

Météo-France prévoit qu’une anomalie chaude modérée à assez forte persistera sur la moitié ouest de l’Europe pendant les 4 prochaines semaines (scénario assez probable compte tenu de la stabilité du modèle).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.89
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
93 %