Alerte Témoin

Les 75 ans de Taizé et les 10 ans de la mort de son fondateur : 4.000 jeunes rassemblés

Publié le 15/08/2015 - 18:09
Mis à jour le 17/08/2015 - 12:10

La communauté oecuménique de Taizé en Saône-et-Loire accueille durant tout le week-end plus de 4.000 jeunes du monde entier pour célébrer les 75 ans de sa création ainsi que les dix ans de la mort de frère Roger, son fondateur assassiné le 16 août 2005.

recemment_mis_a_jour22.jpg
recemment_mis_a_jour22.jpg

A Taizé, "le rassemblement a commencé il y a une semaine, nous sommes 4.000 mais ce chiffre va sans doute doubler dimanche pour la prière finale à 16h, où nous annoncerons la liste des 105 pays représentés", s'est réjoui samedi frère Benoît, chargé de la communication au sein de la communauté de Taizé.

Créée en 1940 près de Cluny, elle regroupe une centaine de frères d'une trentaine de pays, avec pour objectif la "réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés". Elle accueille également chaque année des dizaines de milliers de jeunes de toutes les confessions, le plus souvent pour quelques jours ou une semaine. "Demain (dimanche) cela fera 10 ans que notre fondateur, le frère Roger a été assassiné dans l'église de la réconciliation (à Taizé), nous allons nous souvenir de sa vie dans l'optique d'un engagement pour aujourd'hui et poursuivre son message de paix et réconciliation", a souligné le frère Benoît.

Logés dans des dortoirs ou dans un immense camping, les jeunes ont participé toute la semaine à des ateliers, séances de prière, sessions de chants, avec des invités et représentant d'autres religions.

Le 16 août 2005, Frère Roger, fondateur de la communauté oecuménique de Taizé, avait été poignardé par une Roumaine déséquilibrée pendant une prière du soir.

Fondée en 1940, elle comptait au départ des frères protestants arrivant de Suisse. Ses frères vivent principalement à Taizé, mais aussi dans des petites fraternités dans des quartiers défavorisés au Brésil, au Sénégal, au Bangladesh ou en Corée. Frère Roger lui-même a longtemps passé chaque automne plusieurs semaines dans un quartier défavorisé du tiers-monde. "Frère Roger a toujours accueilli des réfugiés, déjà quand il était tout seul à Taizé, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Nous sommes heureux de continuer cela et d'avoir pu installer récemment sur la colline une famille de l'Irak" a souligné pour sa part Frère Alois, prieur de la communauté de Taizé, qui a succédé à Frère Roger après sa mort en 2005.

Il a rappelé les "nouvelles détresses" actuelles: "des déplacement de populations, des catastrophes écologiques, le chômage de masse, des violences" estimant que "tout cela réclame de nouvelles solidarités". De nombreuses personnalités sont passées à Taizé: Vaclav Havel, Nelson Mandela, Mère Teresa. Frère Roger accueillit le pape Jean-Paul II à Taizé le 5 octobre 1986.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Frappée et tondue à Besançon parce qu’elle aime un chrétien : Gérald Darmanin parle de barbarie

Les réactions se multiplient après les violences subies par une adolescente musulmane de 17 ans dans le quartier des Clairs-soleils à Besançon. Le ministre de l'Intérieur estime que cette violence appelle aux sanctions les plus sévères. Pour Anne Vignot, la maire EELV de Besançon cette "intolérance (...) n'a pas sa place dans notre République."

Une adolescente musulmane tondue et frappée pour avoir fréquenté un chrétien

Les parents, l'oncle et la tante d'une adolescente musulmane de 17 ans originaire de Bosnie-Herzégovine l'ont tondue et violemment frappée lundi 17 août 2020 dans le quartier des Clairs-Soleils à Besançon, lui reprochant une liaison avec un jeune serbe chrétien, a-t-on appris vendredi auprès du parquet de Besançon.

Célébration de l’Aïd-el-Kebir en Bourgogne-Franche-Comté : des règles sanitaires et environnementales à respecter

La fête de l’Aïd-el-Kébir devrait débuter vers le samedi 1er août 2020. La date, fixée par le conseil français du culte musulman, sera confirmée une dizaine de jours avant l’événement. Cette fête, qui dure traditionnellement trois jours, donne lieu à des abattages rituels d’animaux et doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaires, environnementales, relatives au bien-être animal et commerciales, rappelle la préfecture de Bourgogne Franche-Comté.

La mosquée de Planoise, la dernière à rouvrir ses portes à ses fidèles à Besançon

Si la plupart des mosquées de Besançon ont pu rouvrir leurs portes le 13 juin dernier après le confinement, la mosquée de Planoise, la plus grande de la ville (1.500 m2) a dû retarder sa réouverture au 22 juin pour des raisons logistiques afin d'accueillir ses fidèles dans le respect des règles sanitaires contre la propagation du covid-19. Jouad Amarouch, président de l'association Al Fath de la mosquée de Planoise répond à nos questions.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.13
    légère pluie
    le 22/09 à 21h00
    Vent
    1.83 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage