Les 75 ans de Taizé et les 10 ans de la mort de son fondateur : 4.000 jeunes rassemblés

Publié le 15/08/2015 - 18:09
Mis à jour le 17/08/2015 - 12:10

La communauté oecuménique de Taizé en Saône-et-Loire accueille durant tout le week-end plus de 4.000 jeunes du monde entier pour célébrer les 75 ans de sa création ainsi que les dix ans de la mort de frère Roger, son fondateur assassiné le 16 août 2005.

recemment_mis_a_jour22.jpg
recemment_mis_a_jour22.jpg
PUBLICITÉ

A Taizé, « le rassemblement a commencé il y a une semaine, nous sommes 4.000 mais ce chiffre va sans doute doubler dimanche pour la prière finale à 16h, où nous annoncerons la liste des 105 pays représentés », s’est réjoui samedi frère Benoît, chargé de la communication au sein de la communauté de Taizé.

Créée en 1940 près de Cluny, elle regroupe une centaine de frères d’une trentaine de pays, avec pour objectif la « réconciliation entre chrétiens divisés et entre peuples séparés ». Elle accueille également chaque année des dizaines de milliers de jeunes de toutes les confessions, le plus souvent pour quelques jours ou une semaine. « Demain (dimanche) cela fera 10 ans que notre fondateur, le frère Roger a été assassiné dans l’église de la réconciliation (à Taizé), nous allons nous souvenir de sa vie dans l’optique d’un engagement pour aujourd’hui et poursuivre son message de paix et réconciliation », a souligné le frère Benoît.

Logés dans des dortoirs ou dans un immense camping, les jeunes ont participé toute la semaine à des ateliers, séances de prière, sessions de chants, avec des invités et représentant d’autres religions.

Le 16 août 2005, Frère Roger, fondateur de la communauté oecuménique de Taizé, avait été poignardé par une Roumaine déséquilibrée pendant une prière du soir.

Fondée en 1940, elle comptait au départ des frères protestants arrivant de Suisse. Ses frères vivent principalement à Taizé, mais aussi dans des petites fraternités dans des quartiers défavorisés au Brésil, au Sénégal, au Bangladesh ou en Corée. Frère Roger lui-même a longtemps passé chaque automne plusieurs semaines dans un quartier défavorisé du tiers-monde. « Frère Roger a toujours accueilli des réfugiés, déjà quand il était tout seul à Taizé, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Nous sommes heureux de continuer cela et d’avoir pu installer récemment sur la colline une famille de l’Irak » a souligné pour sa part Frère Alois, prieur de la communauté de Taizé, qui a succédé à Frère Roger après sa mort en 2005.

Il a rappelé les « nouvelles détresses » actuelles: « des déplacement de populations, des catastrophes écologiques, le chômage de masse, des violences » estimant que « tout cela réclame de nouvelles solidarités ». De nombreuses personnalités sont passées à Taizé: Vaclav Havel, Nelson Mandela, Mère Teresa. Frère Roger accueillit le pape Jean-Paul II à Taizé le 5 octobre 1986.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François oblige légalement le clergé à signaler les abus sexuels

Le pape François a dévoilé jeudi une législation plus stricte obligeant prêtres, religieux et religieuses à signaler à l'Eglise tout soupçon d'agression sexuelle ou d'harcèlement, ainsi que toute couverture de tels faits par la hiérarchie catholique. En mars dernier, nous nous étions rendus à l'archevêché de Besançon pour faire un point sur le diocèse de Besançon (article).

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Les cloches sonneront une nouvelle fois à Besançon ce mercredi soir

Cela n'a échappé à personne ce mardi soir. Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon ont sonné en témoignage de soutien à la cathédrale Notre Dame de Paris. Ce mercredi, elles sonneront à nouveau à la demande de la conférence des Évêques de France.

Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon résonneront ce soir pour Notre-Dame de Paris

Les cloches de la cathédrale Saint-Jean et des églises du diocèse de Besançon résonneront ce soir pour Notre-Dame de Paris

Mgr Jean-Luc Bouilleret et l'ensemble des fidèles du diocèse de Besançon "s'associent à la peine des catholiques parisiens et des habitants de la capitale" dans un communiqué de mardi 16 avril 2019, au lendemain du terrible incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce soir, à 20 heures, les cloches de la cathédrale Saint-Jean-Saint-Etienne ainsi que celles de toutes les églises du diocèse de Besançon, résonneront en témoignage de soutien.

Annie Genevard demande la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens à R. Ferrand

Annie Genevard demande la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens à R. Ferrand

Dans un courrier en date du 19 mars 2019, Annie Genevard, députée du Doubs Les Républicains, vice-présidente de l'Assemblée nationale et membre de la commission des affaires culturelles et Philippe Gosselin, député de La Manche LR et vice-président de la commission des Lois à l'Assemblée nationale demandent au président de l’Assemblée nationale la création d’une mission d’information sur les actes anti-chrétiens.

Le ramadan démarre aujourd’hui

Le ramadan démarre aujourd’hui

Le ramadan commence ce jeudi 17 mai 2018 en France, a annoncé mardi soir le Conseil français du culte musulman (CFCM), à l'issue d'une cérémonie de fixation du début de ce mois béni de jeûne, de partage et de prière.

Après une contamination à l’E.Coli, le rappel de reblochons considérablement élargi

Après une contamination à l’E.Coli, le rappel de reblochons considérablement élargi

Les autorités sanitaires ont décidé ce lundi 14 mai 2018 d'élargir considérablement le rappel de reblochons, après la contamination d'enfants par la bactérie Escherichia coli, une application du principe de précaution avant de connaître précisément l'origine du mal. L'entreprise Chabert met à leur disposition le numéro de téléphone: 0800 94 52 35 de 8h à 19h

Pourquoi mange-t-on de l’agneau à Pâques ?

Pourquoi mange-t-on de l’agneau à Pâques ?

Pâques connaît son lot de tradition : les œufs, les cloches, les lapins, le chocolat et… l'agneau, que l'on mange en famille autour du repas dominical. La France ne fait pas exception à cette coutume. Chaque année, la consommation d'agneau fait plus que doubler à cette période (de 4000 à 9000 tonnes). Si pour les non-croyants cela peut s'expliquer par une maturation gustative de la viande, qu'en est-il des raisons religieuses ?

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.57
pluie modérée
le 22/09 à 21h00
Vent
3.48 m/s
Pression
1013.65 hPa
Humidité
97 %

Sondage