Les Carbon Airways sont passés par Le Bastion...

Publié le 26/09/2014 - 10:52
Mis à jour le 26/09/2014 - 15:06

Quelques personnalités sont passées par Le Bastion comme Aldebert, mais aussi les Carbon Airways ! Le duo fraternel qui ne cesse de faire danser les publics de France et même des États-Unis et qui a signé chez Polydor, a été formé à l’utilisation de logiciels électroniques de mixage au Bastion (photos ci-dessus) et a tourné son tout premier clip dans son sous-sol. A l’occasion des 30 ans de l’association, ils nous racontent leurs anecdotes et les liens qu’ils conservent avec l’association…

 ©
©

J-7 !

maCommune.info : Quand et comment avez-vous connu le Bastion ?

Eléonore : "En 2010, notre premier formateur en MAO Sébastien Descamps que l’on a rencontré au Conservatoire faisait (et fait toujours) partie de l’équipe du Bastion et nous a proposé de nous former dans les locaux du Bastion puisqu’ils ont des salles équipées."

MC : Avant d'y entrer pour la première fois, qu'imaginiez-vous à l'intérieur de cette tour bastionnée ?

Engus : "On ne pensait pas qu’il y avait une activité à l’intérieur. On pensait que c’était fermé. A l’intérieur, on a trouvé hyper cool les peintures, les graphiques sur les portes et la distribution des salles par le couloir en cercle."

Pendant combien de temps avez-vous fréquenté le Bastion ?

Engus : "Pendant trois mois, de juin à aout 2010."

Pour y faire quoi ?

Eléonore : "On a tout d’abord été formés à l’utilisation des logiciels de mixage. Puis à l’amélioration des structures de nos premiers morceaux. Et on a aussi préparé nos premiers Lives."

Avez-vous des anecdotes dans ce lieu ?

Eléonore : "Pendant les pauses, on se défoulait en courant à fond dans le couloir circulaire."

Engus : "On a tourné notre premier clip « Transmission » au sous-sol." (voir ci-dessous)

Eléonore : "Exact, le décor est hyper impressionnant, avec les tags, les différentes salles en pierre."

Engus : "On s’est bien amusé avec le caddy qui trainait dans un coin et qu’on a utilisé pour le clip."

Avez-vous encore des attaches avec le Bastion et/ou les personnes qui y travaillent ?

Engus : "Bien sûr ! On rencontre régulièrement la team."

Eléonore : "Oui Mitch, Jordan, Anouk"

Engus : "Ils ont toujours été attentionnés et sont super cools humainement et très pros. Ils donnent plein de conseils." 

Que vous a apporté l'association ?

Engus : "Sans leur aide au départ, comme l’aide essentiel que nous a apporté le Citron Vert, on aurait pas acquis des bases solides en maîtrise des outils de compo et une méthode efficace pour travailler."

Eléonore : "La configuration scène qu’on a élaborée avec Sébastien Descamps ne nous a pas quitté pendant 2 ans !"

Quels sont les dates de vos prochains concerts ?

Eléonore : "On joue samedi 27 septembre à Blois, puis à Grenoble, Nancy, Le Havre, Montpellier…" 

Engus : "On va calmer les lives fin octobre pour préparer la sortie de notre prochain EP fin novembre."

  • maCommune est en partenariat avec le Bastion pour ses 30 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

“L’aventure vers les trésors”, le travail d’écoliers en exposition à la bibliothèque

C’est dans le cadre des parcours culturels que propose la Ville de Besançon que les élèves de CE2 et CM1 de plusieurs écoles bisontines, accompagnés de leurs parents, se rendront à la bibliothèque d’étude et de conservation, le samedi 8 juin 2024. Là-bas, ils récupèreront le fruit de leur travail avec une artiste plasticienne.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.08
peu nuageux
le 13/06 à 3h00
Vent
0.5 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %