Les Francs-Comtois se sentent de moins en moins à l'étroit dans leur logement

Publié le 22/10/2013 - 11:59
Mis à jour le 22/10/2013 - 12:04

En Franche-Comté, le taux de logements sur-occupés (3,1%) est deux fois plus faible qu'en moyenne métropolitaine (7,0%), c'est ce qu'a révélé une étude menée par l'Insee. La région enregistre entre 1999 et 2010, la plus forte baisse du nombre de ménages vivant dans un logement sur-occupé par rapport au reste de la France.

iw106_zoom_carte1.png
©Insee

Etude INSEE

PUBLICITÉ

En Franche-Comté, en 2010,10.400 logements sont sur-occupés. Cela concerne 40.800 Francs-Comtois, soit 4,2 % de la population des ménages de deux personnes ou plus.

La proportion de logements sur-occupés (3,1 %) est deux fois plus faible qu’en moyenne métropolitaine où elle atteint 7,0 %. En France métropolitaine, la sur-occupation des logements est plus fréquente dans les régions fortement urbanisées ou dans lesquelles la pression touristique est importante (Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse).

La suroccupation dans les logements tend à se réduire

En Franche-Comté, comme dans la plupart des régions, la part de ménages vivant dans un logement sur-occupé diminue entre 1999 et 2010, en raison notamment de la baisse du nombre de personnes par ménage et de l’augmentation moyenne du nombre de pièces par résidence principale. En Franche-Comté, la baisse est plus forte qu’au niveau métropolitain (1,8 point contre 0,8 point).

En 2010, parmi les onze plus grandes communes de la région, la sur-occupation dans les logements varie de 7,7 % à Besançon à 2,2 % à Héricourt. La situation s’est améliorée pour toutes ces communes et particulièrement à Saint-Claude où cette part n’est plus que de 5,8 %, contre 10,0 % en 1999.

Parmi les communes de moins de 10.000 habitants, Bethoncourt, Morez et Sochaux affichent en 2010 des taux de sur-occupation supérieurs ou égaux à la moyenne nationale, même si leur situation s’est améliorée depuis 1999. Dans ces communes, la part de logements sur-occupés en 2010 est respectivement égale à 9,4 %, 7,3 % et 7,0 %.

(source : Insee)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.39
ciel dégagé
le 15/09 à 21h00
Vent
1.53 m/s
Pression
1022.35 hPa
Humidité
80 %

Sondage