Rocade nord-ouest de Besançon : les poteaux d’éclairage vont disparaître pour être recyclés

Publié le 03/11/2021 - 12:01
Mis à jour le 03/11/2021 - 15:15

En novembre, les installations d’éclairage public situées sur la rocade nord-ouest vont être déposées entre les secteurs Amitié et Ecole-Valentin (RD75).

 © maCommune.info
© maCommune.info

Ces luminaires n’étaient plus utilisés depuis avril 2018 lorsque l’extinction de la voie principale avait été décidée par le Grand Besançon afin de réaliser des économies énergétiques et financières. "70.000 euros ont été économisés" depuis cette extinction, selon Yves Guyen, vice-président délégué à la voirie, aux infrastructures et aux réseaux opérationnels à Grand Besançon Métropole.

Cette expérimentation s’est révélée positive : une analyse des accidents sur 3 ans a permis de constater que le nombre d’accidents n’a pas augmenté malgré l’extinction de l’éclairage puisqu'aucun accident s'est produit depuis la fin de l'éclairage.

Grand Besançon Métropole va donc procéder à la désinstallation définitive d’environ 300 mâts et autant de lanternes. L’éclairage sera toutefois maintenu sur les voies du secteur Amitié et du secteur Ecole-Valentin dont les lanternes avaient été rénovées en 2018 avec la technologie LED.

Les travaux sont réalisés par deux entreprises d'Ecole-Valentin et de Foucherans depuis le 2 novembre sur une durée de 3 semaines. Un balisage de sécurité sera mis en place par la direction interdépartementale des routes est (DIR Est) pour permettre l’intervention des entreprises.

300 mâts recyclés

Les mâts en acier, d’une hauteur de 8 à 10 mètres, seront recyclés et les câbles valorisés, affirme Grand Besançon Métropole dans un communiqué. C'est l'entreprise DAS à Bonnet qui réalisera la refonte des mâts.

Le coût de l'opération (dépose et de recyclage) s'élève à environ 90.000 euros.

1 Commentaire

Les supprimer c'est bien, ne pas les installer aurait été mieux... 90000 € pour les démonter, mais combien pour les acheter et les installer avant de réfléchir pour comprendre qu'ils étaient inutiles ?
Publié le 3 novembre 2021 à 22h37 par grlulu • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.11
partiellement nuageux
le 03/07 à 12h00
Vent
2.83 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
25 %

Sondage